Félicitation à Ada et Nath

Depuis la diffusion d'une vidéo montrant un homme faisant de la lumière avec ses mains se faire tuer par un autre avec un poignard, le monde s'interroge. Existe-t-il autre chose que des hommes sur terre ?
 

 

 A la recherche du remède miracle ft Elia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 11/07/2018
Messages : 103
Posté le Mar 21 Aoû - 10:08
La dernière fois, en passant dans la rue pour aller chez Thomas, j’ai vu une herboristerie sur le chemin. Comment ne pas la voir d’ailleurs avec son enseigne plutôt… extravagante ? Enfin quoi qu’il en soit après mon décollement de rétine en lisant le nom, j’ai tout de même gardé son emplacement dans un coin de ma tête afin de pouvoir m’y rendre à nouveau. J’en ai assez de stagner dans mes efforts, aussi je me suis demandée si les plantes ne pourraient pas m’aider à booster mes résultats. L’idée, désormais, c’est de convaincre mon ange gardien de kiné de m’emmener là-bas et qu’il ne sera pas déçu du voyage.

« Dis, tu veux bien me déposer à l’Herboristerie l’Eden ? » je lui demande avec des yeux de chat.

« Tu as besoin de quoi Cassandra ? » qu’il me demande avec sa grosse voix grave.

Pendant ce temps il me fait faire des exercices pour muscler mes bras. C’est le plus important, dit-il, afin que je puisse gagner en indépendance et pousser moi-même mon fauteuil-roulant. Mais j’en ai assez de ce fauteuil et d’être réduite. J’attire déjà pas mal l’attention rien que par le fait que je me sois réveillée après quatorze ans de coma, mais alors le fauteuil roulant n’arrange rien et amène souvent les gens que je rencontre à s’apitoyer sur mon sort. Et s’ils ne disent rien en ce sens, je peux clairement le voir dans leurs yeux.

« De quelque chose qui m’aide à améliorer mes résultats…. Je sais déjà ce que tu vas dire mais laisses moi essayer s’il te plaît ! J’en ai assez de tout ça ! » dis-je en me montrant toute entière. « Je sais que tu dis que le temps est précieux et que je dois être patiente mais imagine si je trouve des plantes qui me permettent d’arriver au but en six mois au lieu de huit… je prends. Honnêtement je prends… »

« D’accord » répond alors mon ange gardien. Je suis profondément choquée, je dois bien l’avouer. Il capitule bien rapidement. Peut-être qu’il se dit que cela ne peut pas me faire de mal. Alors nous finissons l’exercice, il m’accompagne sous la douche et me laisse un semblant d’intimité avant de m’aider à me rhabiller. Il connaît tout de moi et c’est très étrange comme situation, mais il a toujours été respectueux.

Quoi qu’il en soit, une heure plus tard nous voici devant cette boutique à la devanture criarde. J’inspire profondément avant de passer le pas de la porte et d’arriver au milieu d’une boutique aux mille et une odeurs. J’adore. Je ferme les yeux pour profiter de l’instant. Il y a des odeurs assez communes telles que celle du thym ou de la lavande et d’autres que je ne reconnais pas. Ces derniers temps j’essaye de rattraper le temps perdu entre mes séances de rééducation, mais je n’ai pas encore eu le temps de développer ma connaissance des plantes.

« Bonjour ! » lançons –nous en cœur mon kiné et moi-même.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 15/07/2018
Messages : 116
Posté le Mar 21 Aoû - 11:30

         

         

     
~ A la recherche du remède miracle ~


         
J’ouvre, puis ferme la porte d’entrée. Aucun son ne la suit. Je réitère plusieurs fois l’action jusqu’à ce que je sois totalement convaincue de l’œuvre du cousin de Amber. Je hoche la tête, satisfaite. Il a fait du bon boulot. Je ne grincerai plus des dents à chaque passage – un fait qui me réjouit plus que nécessaire. Il en faut peu pour être heureux, non ? Comme d’habitude, je suis seule à la boutique, mais étonnamment, aucune liste ne m’attend sur le comptoir. Cette journée va être longue… Vraiment très longue. Je déteste me tourner les pouces en attendant que le temps défile, alors je décide de faire un brin de ménage. La ruelle est calme et nous sommes un jour, en général, très peu productif. Même le téléphone est aux abonnés absents.

Je récupère de quoi nettoyer et décide de m’attaquer aux vitres de l’extérieur. Je m’affaire à la tâche en insistant sur les endroits poisseux. La nuit, il y a souvent des clochards qui rodent dans le coin ou des gens peu fréquentables qui s’amusent à faire leurs besoins contre la devanture. C’est vraiment… malsain – sans oublier cette petite odeur charmante qui vous accueille à bras ouverts. J’ai de la chance. Pour une fois, personne n’a choisi cet endroit pour dégobiller, même si les senteurs actuelles tentent de me prouver du contraire. J’essaye de ne pas trop y penser. Question de garder mon petit-déjeuner à sa place. Lorsque j’estime que les vitres extérieures sont suffisamment propres, je décide de m’attaquer à l’autre côté. Je suis en train de m’acharner sur une tâche particulièrement coriace au moment où je croise le regard d’un homme au grand sourire. Je le dévisage. C’est quoi son problème ? Ma tête doit être sacrément expressive, car ses lèvres se crispèrent. Comme je ne réagis toujours pas, il agite un carton au niveau de mon nez. Je crois que je l’aurais frappé si la vitrine ne faisait pas office de barrage. Il ne pouvait pas faire comme tout le monde ? Entrer et se présenter ? Je levais les yeux au ciel. Ces livreurs…

Je lui fais signe d’entrer. Il ne se fait pas prier – un nouveau sourire radieux sur les lèvres. Je ne peux pas en dire autant de mon cas. Je déteste être surprise de la sorte. Je n’en ai rien laissé paraître, mais pour être honnête, il m’a foutu une sacrée frousse. Mon humeur en a pris un coup. Il dut le sentir, car il se met à balbutier péniblement.

- Euh… Je vous apporte votre commande. Je plisse des yeux, le fusillant presque du regard. Il semble légèrement paniquer. J’adore faire cet effet. Il faut juste que vous signez… Il tripota sa veste pour en sortir un vieux bout de papier et un stylo à l'extrémité grignoté. Mon bon Monsieur seriez-vous sujet à des problèmes d’anxiété ? Ici…

J’aurais pu lui proposer un déstressant. Oui, j’aurais pu… Je pousse un soupire à peine audible – mes épaules se dénouant petit à petit. Je signe le bon avec son maudit stylo et marmonne un : C’est bon ? très peu sympathique. Je ne lâcherai pas. Jusqu’au bout. Il dodeline de la tête, me file le paquet et s’en va aussitôt. Quelques secondes s’écoulent avant que j’éclate littéralement de rire. Si vous aviez vu sa tête, je suis certaine que vous comprendriez.

Une fois calmée, je dépose la boite dans la pièce adjacente. L’excitation commence à me gagner. Je me dépêche de mettre la main sur un ciseau et entreprends d’ouvrir le colis. J’aperçois des récipients bien emballer – une forte odeur aguiche mes sens et emballe mon cœur. Je suppose que c’est ce que doit ressentir les enfants lorsqu’ils ouvrent leurs précieux cadeaux à Noël. Néanmoins, ma joie fut de courte durée lorsque j’entendis des pas. Je ravale mon enthousiasme et me dirige au comptoir. Deux personnes m’accueillent… en chœur. Un sourire en coin se dessine sur mes lèvres. Ils se sont tous donnés le mot ? Je réprime un fou rire – ce n’est pas le moment de me laisser à aller. Sois professionnelle… professionnelle… Me répétais-je tel un mantra. Il fallait bien ça pour me calmer.

- Madame, Monsieur, les saluais-je à tour de rôle avant d’afficher mon sourire commerciale. Que me vaut votre visite ?

J’aime bien changer d’approche. La routine… Très peu pour moi.




         
(c) crackle bones

         
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 11/07/2018
Messages : 103
Posté le Mer 22 Aoû - 21:58
Je trouve la femme qui nous fait finalement face fortement apaisante. Comme si elle possédait une aura qui englobait tout ce qui nous entoure et transformait notre environnement en quelque chose de léger et de doux. Je sais qu’il ne s’agit là que d’une impression qui peut être également due aux fortes odeurs dégagées par  certaines plantes, mais j’aime beaucoup cette sensation. Si bien que j’ai un petit temps de latence alors qu’elle nous parle et nous pose une question.  Je sens alors mon protecteur me pousser délicatement l’épaule pour me ramener à la réalité. Le pauvre ne peut pas répondre à ma place sinon je suis persuadée qu’il l’aurait fait.

« Euh, eh bien voyez-vous je suis en fauteuil roulant suite à un très long coma. Ce monsieur ici présent m’aide à travailler mes muscles pour que je récupère ma mobilité mais c’est un travail long et fastidieux. Aussi, je me demandais si vous n’auriez pas un remède à base de plantes qui puisse booster mes performances et m’aider à me rétablir plus vite ? Mais j’aurais également besoin de plantes pour m’aider à me concentrer et dormir accessoirement. »

Oui ça peut paraître beaucoup mais tout s’imbrique au final. Du sommeil vient la concentration de la concentration vient l’efficacité du travail que j’accomplie chaque jour avec mon kiné et encore face à mes cours par correspondance.  Enfin tout ça pour dire que je me sens bien bête à être plantée là dans ma chaise sur roues à demander un miracle à une parfaite inconnue… Je me sens même très stupide. Au point de descendre bien vite de mon petit nuage. Et mon ange gardien doit bien le ressentir parce que déjà il pose sa grande main sur mon épaule, une main qui m’ancre dans le présent et évite que je me perde dans des pensées négatives.

« Je ne demande pas un miracle juste un petit coup de pousse. » je finis alors par ajouter pour faire comprendre à l’inconnue et accessoirement la tenancière des lieux que je ne lui demande pas l’impossible.

Malgré tout, je dois bien avouer que toutes ces senteurs et toutes ces couleurs me donnent envie de tester bien plus que ce que j’ai besoin. Genre cette petite plante aux pétales roses et très odorante que j’ai vu lorsque je suis entrée ou encore la fiole contenant une teinte d’un bleu très prononcé que je vois par là. Mais je dois rester concentrée ! Vous voyez ce que je veux dire maintenant lorsque j’explique que le manque de sommeil agit sur ma capacité à me focus  sur quelque chose.

« Oh et si vous aviez aussi quelque chose qui rend les gens moins stupide aussi ça m’aiderait beaucoup ! » j’ajoute en pensant à mon frère. Bon pour le coup j’imagine bien que ça n’existe pas et que je fais l’enfant mais qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 15/07/2018
Messages : 116
Posté le Mer 19 Sep - 21:57

       

         

   
~ A la recherche du remède miracle ~


       
La jeune femme semble perdue dans ses pensées. Quoi ? J’ai quelque chose sur le visage ? Imperceptiblement, je me penche sur le côté pour jeter un œil à mon reflet – priant pour ne pas avoir du dentifrice au bord des lèvres. Je suis soulagée de constater qu’il n’en est rien. Autrement, ma crédibilité aurait pris un sacré coup. Je reporte mon attention sur les deux individus et ne manque aucune miette de la scène qui se déroule devant mes yeux. Je me sens… comment dire ? Attendrie ? Je souris sans raison valable, juste par envie. Mes muscles se détendent ostensiblement. Cette sensation me semble si lointaine et pourtant, elle résonne dans les tréfonds de mon âme ; bonheur oublié d’un ancien temps. J’embrasse cette nostalgie soudaine comme une droguée. A mon tour, je me sens happée dans une dimension parallèle. Les vestiges d’une ancienne vie refont surfaces, mais n’ont guère le temps de m’engloutir ; une voix mélodieuse me sortant de mes rêveries trompeuses. Je l’écoute attentivement.

Un coma ? Pourquoi cela résonne-t-il comme du déjà-vu ? Je prends le temps de réfléchir quelques secondes à cette question. Etonnement, la réponse me saute aux yeux. Elle m’évoque un homme anxieux qui aurait donné cher pour sortir un proche de son sommeil involontaire. Coïncidence ? J’émets quelques doutes. « Je ne demande pas un miracle juste un petit coup de pouce ». C’est la goutte d’eau. Je dois très certainement ressembler à un poisson hors de l’eau. Blop. Blop. Je cligne plusieurs fois des yeux pour me ressaisir, mais rien n’y fait, mes mots s’échappent – hors de contrôle.

- Excusez-moi, mais… vous avez dit avoir été dans le coma ? Est-ce que vous vous êtes réveillés récemment ?

Mon débit est beaucoup trop rapide et qu’on se le dise, je suis totalement indiscrète. Qu’est-ce que je fous, bon sang ? Mon job consiste seulement à proposer des solutions, pas à m’investir auprès de la vie de personnes que je ne connais ni d’Adam ni d’Eve. La curiosité est loin d’être une excuse valable. Je le sais, mais je ne peux m’empêcher de continuer sur la même lancée.

- Il y a quelques temps, un homme est venu récupérer une concoction spécialement faite pour aider les personnes à … Je me mords la lèvre. « Se réveiller ». Je me demandais si vous étiez ce « proche » qu’il voulait aider, mais ce n’est probablement qu’une coïncidence.

Derima ! Ressaisie toi !

- Pardon. Je coupe subitement. Ne tenez pas compte de mes fabulations. Je ne sais pas ce qui m’a pris. De la curiosité mal placée, je suppose.

Je prends une grande inspiration, retrouve mon calme et pense à la véritable raison de sa présence, à savoir : un remède pour booster les performances et par la même occasion son rétablissement, mais également, de quoi passer de merveilleuses nuits pour une concentration optimale. Je me racle la gorge pour m’éclaircir la voix.

- Avant de pouvoir vous proposer quoi que ce soit, j’ai besoin de savoir si vous êtes allergiques à certains ingrédients, ce qui me permettra de vous proposer le meilleur remède. Je marque une légère pause. Est-ce que vous rencontrez des problèmes pour vous endormir ? Votre sommeil est-il plutôt agité ? Pensez-vous dormir suffisamment ?

Je bute sur ma dernière phrase. Elle a passé des années dans le coma et moi, je lui demande si elle dort suffisamment ? Achevez-moi ! Je tente de rester stoïque, mais je suis certaine d’avoir perdue quelques teintes de couleur sur le visage.

Rebondis ! Rebondis !

- Contre la stupidité, les dieux même combattent inutilement. Ah oui. C’est vrai que citer quelqu'un relève d’une intelligence absolue.




       
(c) crackle bones

       
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 11/07/2018
Messages : 103
Posté le Sam 6 Oct - 22:12
J’ai la sensation que mes propos font écho chez la jeune femme alors que son attention est parfaitement ciblée sur nous alors que j’explique la situation. Je ne veux pas jouer sur la corde sensible, j’énonce simplement des faits, sans même y mettre  la moindre émotion. J’ai appris à faire cela avec le psychologue et même si cela ne fonctionne pas à tous les coups car certains sentiments restent encore enfouis, je peux fièrement dire, désormais, que j’ai fait face au choc de ce réveil dans un nouveau monde, totalement inconnu.

« Oui je suis tombée dans le coma il y a quatorze ans et je me suis réveillée il y a un mois environ. » Un peu moins, certes mais je ne vais pas être trop précise non plus, quelle plus-value cela aurait-il ? D’ailleurs, la curiosité commence à me ronger quand la jeune femme derrière le comptoir précise la situation. Elle parle de quelqu’un qui cherchait un remède pour réveiller une autre personne… Me voilà alors avec un flash de Thomas à l’hôpital me disant qu’il avait tout essayé pour me réveiller…

« Il s’agit surement de mon frère. Il était grand brun les yeux clairs l’air triste voir ravagé et beau garçon ? Il répondait au nom de Thomas ? » je demande alors qu’elle venait de me dire d’oublier ses affabulations. Sauf qu’elles n’en étaient surement pas. Et quelque part, posséder cette information me rassurait sur le fait que malgré son comportement lors de mon réveil, Thomas s’est tout de même démené pour me ramener dans me monde des vivants.  Encore faut-il que nous parlions de la même personne. En même temps je ne suis pas sûre qu’il y ait tous les jours des personnes qui ont passé 14ans dans le coma qui se réveillent miraculeusement.

Elle enchaîne ensuite sur ma demande. Et requiert de ma part que je lui fournisse mes allergies potentielles aux ingrédients qui composeraient le remède sans même me les énoncer… Alors je patiente, avant qu’elle ne pose des questions et que sa réaction finale me fasse sourire, voir légèrement rire. Car oui tout s’est fabuleusement enchaîné sans que je ne puisse en placer une seule.

« Ahaha, ne vous inquiétez pas. Ce n’est pas évident de faire attention à tout.  Alors effectivement j’éprouve de grosses difficultés à dormir qui sont d’ordre psychologique j’en suis consciente. Après de si longues années à passer mon temps à dormir mon cerveau refuse catégoriquement le repos, sauf que je risque de ne pas survivre à ce rythme voyez-vous. Quant aux allergies, techniquement je n’en ai pas, mais j’aimerais bien que vous m’énonciez les ingrédients à risques histoire que je ne passe pas à côté. » je réponds tout en souriant doucement.

Cette jeune femme n’a pas l’air bien méchante ni même volontairement déplacée. Je me méfie certes car pour moi le monde est hostile désormais vu que je ne le reconnais pas pourtant j’apprends, un peu plus tous les jours à être moins sur la défensive.
Posté le
The other side :: San Francisco :: Ocean viewPage 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum