Félicitation à Ada et Nath

Depuis la diffusion d'une vidéo montrant un homme faisant de la lumière avec ses mains se faire tuer par un autre avec un poignard, le monde s'interroge. Existe-t-il autre chose que des hommes sur terre ?
 

 

 Adaline Moïra Coleman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 180
Posté le Ven 14 Sep - 23:27


Adaline Moïra Coleman
Laura Vandervoort
001. Elle est littéralement amoureuse de son métier. Non seulement parce que cela permet aux gens de lire des tas de livres qu’elle traduit peu importe la langue. Mais aussi parce qu’elle peut lire avant tout le monde, peu importe la langue. 002.  Elle est amoureuse du savoir et cherche toujours à en savoir plus, sur tous les sujets, mais ces derniers temps, elle est fan de botanique et de plantes. 003. Elle a failli s’engager une fois, quand elle avait un peu plus de 2000 ans, mais elle s’est rendu compte que la fidélité n’était pas le fort de celui qu’elle aimait. 004. Malgré le fait que sa mère et elle n’ait pas choisi la même branche, ça ne l’empêche pas de l’aimer de tout son coeur. 005. Elle est devenue solitaire par peur plutôt que par choix. 006. La nature lui permet d’être très créative et il n’est pas rare qu’elle s’arrête à un endroit pour commencer à dessiner. 007. Elle ne supporte pas l’injustice et fera tout pour venir en aide à une personne victime de la moindre injustice dont elle serait témoin. 008. Malgré tout ce qui s’est passé dans sa vie, elle rêve encore parfois d’amour, comme dans ces contes de fées qu’elle a pu lire où tout fini toujours bien. 009. Elle a transformé la chambre d’amis de chez elle en une immense bibliothèque. 010. Elle envisage sérieusement depuis plusieurs années d’adopter un animal ou plusieurs. Elle aimerait commencer avec un hamster, mais elle n’a jamais passé le cap.
▲ points clés ▲
Niveau 50
Magie Blanche
Validé
nom Coleman prénom(s) Adaline Moïra âge 8412 ans, mais en paraît 32. date & lieu de naissance - 6394 en Europe origines Croatie race Occultiste activité diurne Traductrice littéraire. activité nocturne Universitaire. Elle suit des cours en ligne pour apprendre tout ce qu’elle peut dans divers domaines. orientation Pansexuel statut civil célibataire
personnalité Adaline est quelqu’un de calme et posée dans sa vie de tous les jours. Elle ne se met quasiment jamais en colère et est souvent du genre à chercher des solutions pacifiques aux différents problèmes. Ce qui n’empêche pas son franc parler de venir lui compliquer la vie. Car si elle s’explique calmement, elle ne possède pas forcément de filtre et n’hésite pas dire tout ce qu’elle doit dire sans se soucier de ce que les autres pensent d’elle. Avoir passé la plupart du temps à se soucier des autres l’a rendu plutôt émotive. Elle ne peut plus se contenter de regarder, elle a besoin d’agir quoi qu’il arrive et c’est ce qui la rend si altruiste et fait qu’elle se soucie des autres avant elle, et même son côté réservé et timide ne peut pas rivaliser avec son besoin d’aider l’humanité. Pourtant, elle reste méfiante envers le monde, ne révélant pas réellement qui elle est, restant dans le flou d’un monde trop différent qui ne saurait l’accepter comme elle est. Intelligente, elle aime apprendre tout et n’importe quoi, c’est à ça qu’elle passe ses soirées et parfois ses nuits quand elle n’arrive pas à dormir. Inventive, elle adore créer avec ses petites mains, des petites choses la plupart du temps mais qui la rendent heureuse. Obstinée, elle n’en démord jamais quand elle a une idée. Il est hors de question pour elle de lâcher et bien souvent sa mère l’a taxé de chien de chasse. Tout cela la rend combative, parce qu’il est hors de question qu’elle subisse sa vie. Elle veut vivre, et pas seulement survivre.
Elle possède une longue cicatrice le long de son dos, vestige d’une ancienne fuite contre un traqueur quand elle était encore en apprentissage. Sinon, elle porte des lunettes, pour éviter de s’abimer les yeux quand elle passe des heures dans ses traductions ou à lire.
▲ Particularités ▲
Communication ʆ Capacité à pouvoir comprendre et parler n'importe quelle langue, y compris le langage animalier. Adaline utilise ce don instinctivement, comme un don passif. Il lui sert pour son boulot, mais aussi pour le plaisir de lire en version originale.
Soin ʆ Capacité à soigner autrui. Il fut un temps où elle l'utilisait très souvent. Pour aider les gens. Mais avec le temps, elle a fini par ne plus l'utiliser que pour les petites choses, blessures bénignes, coupures, entorses. Aujourd'hui, il lui faudrait beaucoup d'énergie pour soigner une grosses blessures et elle ne serait pas certaine d'y arriver.
Mémoire absolue ʆ Capacité à retenir tout ce que l'on voit et entend. Tout comme la communication, cette capacité est innée chez elle. Comme un don passif qui travaillerait en arrière-plan et dont elle n'a pas réellement conscience. Il n'empêche qu'elle n'oublie jamais rien.
Localisation ʆ Capacité à définir la position d'une personne en pensant à elle, ou en touchant quelque chose lui appartenant. Utile pour trouver certaines personnes, surtout quand elle doit rendre ses traductions et que son supérieur n'est pas dans son bureau.
Médium ʆ Capacité à voir et communiquer avec les morts. Elle ne sait pas trop comment cette capacité s'est développée, mais un jour, elle a pu le faire. Elle travaille dessus souvent, parce qu'elle s'est rendu compte que même dans la mort, on a besoin d'une oreille attentive.
Projection astrale ʆ Capacité à sortir de son corps pour se rendre à d'autres endroits. Elle utilise souvent cette capacité pour voir sa mère. Pour lui parler. Il lui arrive aussi de s'évader avec, sans sortir de chez elle, mais prendre un peu d'air quand même.
Résistance ʆ Résistance accrue aux maladies etc... Elle n'utilise que rarement ce don. Pour elle, il ne lui est pas essentiel.
|b]Force physique[/b] ʆ Force supérieur à la moyenne. Cette capacité n'est pas développée chez elle. Adaline ne se sert jamais de force brute.
Régénération ʆ Capacité du corps à se soigner. Étant donnée qu'elle ne se bat quasiment jamais sauf en cas de nécessité, elle ne se sert pas réellement de cette capacité, ce qui fait qu'elle est peu active.
Télékinésie ʆ Capacité à déplacer des objets. Elle s'en sert quotidiennement, mais uniquement pour déplacer des objets de petite taille et de petit poids.
Projection de matière ʆ Capacité à projeter des gens ou des objets. Cette capacité est totalement inactive chez elle. Elle ne s'en sert jamais.
Téléportation ʆ Capacité à se déplacer d'un endroit à un autre. Cette capacité est peu active. Elle ne peut donc se téléporter que sur de très courte distance. Elle préfère marcher !
▲ Pouvoirs ▲
C’est étrange de se dire que notre vie, notre tranquillité, ne tient qu’à quelques lignes de code. Ce n’est pas évident de se dire que quelqu’un, quelque part, pourrait tout anéantir d’un simple geste. Je ne suis pas stupide et j’ai bien compris que si certains s’imaginent que ce ne sont que des effets spéciaux, d’autres se rendront rapidement compte qu’il n’en est rien. Alors que les traqueurs sont déjà à nos trousses, que se passera-t-il quand les humains découvriront que la magie existe ? Nous chasseront-ils aussi ? Notre monde est en péril à cause de cette vidéo et pour ceux qui veulent juste vivre tranquillement, cela signifie devoir être en vigilance constante. Et croyez-moi, ça n’a rien de plaisant !
▲Avis sur la vidéo ▲


Dernière édition par Adaline M. Coleman le Mar 18 Sep - 20:47, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 180
Posté le Ven 14 Sep - 23:27


Histoire

Un monde sans connaissance est un monde vide de sens !



Je me suis dit qu’il était temps que j’écrive mon histoire, vu que j’écris aussi les mémoires de ma mère, parce qu’elle n’a pas la chance -ou la malchance- de se souvenir. Moi je n’oublie rien, mais avoir des registres est important. Car si les souvenirs restent, les sentiments qui y sont associés, ne sont pas forcément conservé. Et même si les mots ne reflètent pas réellement l’envergure de ceux-ci, ils sont ce que nous avons de meilleur, pour nous battre, pour nous faire entendre, pour nous souvenir, tout simplement.

"Naître, c’est recevoir tout un univers en cadeau"
Jostein Gaarder

C’est comme ça que tout a commencé, une naissance. une naissance et voilà que l’univers m’ouvrait ses bras. Qui aurait cru qu’il y avait tant de chose à faire, tant de chose à apprendre, à retenir. Qui aurait cru que je vivrais si longtemps, vieille femme d’un autre temps. Pourtant il y a un peu plus de 8000 ans, je n’étais encore qu’une enfant, un nourrisson qui ne rêvait que de dormir et de manger. Qu’il est loin le temps où j’avais l’impression qu’un seul sourire suffisait pour rendre les gens heureux. Il n’empêche que durant ces premières années de ma vie, tout se passait bien. Je ne pensais pas à la magie, pas à la traque, pas à la survie ou à l’apprentissage, je ne faisais que suivre ma mère, si douce et gentille qu’on pourrait presque en oublier qui elle est réellement. Je crois que les enfants sont faits pour aimer leurs parents, dès les premiers instants de leur vie, pourtant, ça n’empêche pas le destin de vous emmener loin d’eux, une fois qu’ils vous ont appris tout ce qu’ils avaient à vous apprendre. Je suis restée les mille premières années de ma vie avec ma mère. Les mille plus belles années de ma vie. Grâce à elle, je me suis élevée du statut de nourrisson à celui d’enfant puis, à celui d’adolescente. Et c’est là que j’ai appris, la magie, les pouvoirs liés à notre race, ce que cela signifiait d’être une occultiste. J’ai grandi par apprentissage, par jeu et par choix.

On s’imagine toujours que parce que nos parents ont suivi une voie, nous la suivrons, nous aussi. Comme un cycle qui ne peut être brisé, qui ne doit être brisé. Pourtant, ma mère m’a appris quelque chose d’unique : je suis la maîtresse de mon destin et de mes décisions naissent mes choix. C’est ainsi que j’ai choisi. Que la plus grande décision de ma vie, m’a fait prendre une voie différente de celle de ma mère. Alors qu’elle était noire, je suis devenue blanche. Le destin… Il a une étrange façon de prendre forme, mais peut-on réellement dire que les choix façonnent notre destin ? Je le crois. Nous sommes les seuls à pouvoir décider, et même si c’est peut-être le destin qui nous met ces obstacles sur la route, je pense que c’est parce que nous choisissons que notre vie est ainsi. Enfin bref. Mille années d’apprentissage, qui ne rêverait pas de les éviter ? Pas moi. J’ai écouté attentivement ma mère, j’ai appris tout ce qu’elle voulait bien m’apprendre sur la magie, mais pas seulement. Vivre ne s’apprend pas dans les livres, elle m’a donné toutes les bases nécessaires à mon bien-être et plus encore, elle m’a appris à être combative et à ne jamais laisser qui que ce soit me marcher sur les pieds. J’en savais plus sur ma nature d’occultiste que n’importe quoi d’autre et bien évidemment quand je lui ai parlé de poursuivre mes enseignements avec des mentors en magie blanche, elle a compris et m’a alors appris l’art du combat, celui qui permet de se défendre et non de se battre. “Au cas où” voilà ce qu’elle m’a dit. C’est ainsi que j’ai poursuivi ma vie. Des préceptes plein la tête, et une envie de découvrir ce que je pouvais faire. Voyager était le moyen d’en apprendre plus. Alors je suis partie, avec une envie de m’ouvrir au monde pour partager ses délices et ses secrets.

"Nous nous éveillons au monde et aux autres, entre étonnement et compréhension, émerveillement et terreur, apprentissage et invention, découvrant la réalité et explorant l’imaginaire."
Jean-Claude Ameisen

C’est avec des envies plein la tête que je voulais parcourir le monde. Mes pouvoirs de magie blanche s’étant éveillés, il me fallait des personnes aptes à m’apprendre comment les utiliser pour ne blesser personne. Certains n’étaient pas violent, comme mon don de communication. C’est celui qui m’a le plus aidé dans cette vie avec la mémoire absolue bien sur. Pouvoir comprendre et parler n’importe quelle langue, qui n’en rêverait pas ? Peu importe l’endroit où j’allais, peu importe à qui je parlais, j’étais certaine de me faire comprendre. Même le langage animalier n’avait pas de secret pour moi. C’est comme ça que j’ai trouvé des mentors. Voyageant de pays en pays, apprenant toujours un peu plus à chaque instant. Je suis resté près de mille ans pour apprendre mon don de soin auprès d’un occultiste médecin. Je me souviens encore du jour où nous nous sommes rencontrés. Sa façon de me regarder, son sourire, toujours doux et franc. Comme un père. Il m’a pris sous son aile sans rien me demander, alors je lui ai donné tout ce que j’avais. Ma présence, mes connaissances, ma patience et mon envie d’apprendre. Le fait de pouvoir communiquer avec tout le monde aidait bien, il pouvait s’occuper des étrangers aussi bien que des autochtones, sans se soucier d’un quelconque problème de communication. C’est grâce à cette rencontre que j’ai fait la connaissance de Warren. Il incarnait toute la grâce d’un combattant et l’intelligence des occultistes. Il était tout ce que je n’attendais pas chez un homme et il m’a de suite plu.

On s’est connus durant plusieurs années, une bonne cinquantaine avant de décider à passer le pas et rester ensemble pour toute une vie, ce qui n’est pas un mince choix pour nous. Sauf qu’avec le temps, ma vigilance s’était relâchée et je n’avais rien vu. Ce n’est que quand je suis rentrée chez nous, après une bonne journée de travail que j’ai trouvé une de ces gourgandines qui traînaient un peu partout pratiquement couché sur son bureau. J’ai compris, que tout n’avait été qu’illusion, que le phare dans la nuit s’était éteint, que la fidélité n’était pas chose acquise parce que nous vivons trop longtemps et que désormais, j’allais devoir vivre avec ce souvenir et ce sentiment de trahison. Je suis partie sans rien dire le lendemain. J’ai passé la nuit à écrire une lettre à mon mentor, pour lui expliquer que la route m’attendait de nouveau et que je devais une fois encore apprendre. Qu’il me restait de la magie que je n'utilisais pas et que j’allais devoir poursuivre mon chemin. Le lendemain, sans un mot pour Warren, sans une explication, j’ai pris mes affaires et je suis partie. Mon voyage m’a emmené jusqu’en Chine (enfin c’est comme ça qu’on le nomme aujourd’hui). C’est là-bas que j’ai appris à développer mon don de médium. Si vous saviez comme la superstition fait partie de leur vie. J’ai eu l’impression d’entrer dans un autre monde. Comme si un monde parallèle s’était ouvert sous mes pieds. J’ai trouvé une mentor cette fois-ci, une jeune femme en apparence, mais je n’ai jamais douté du fait qu’elle était bien plus vieille que ce que son apparence me montrait.

Elle m’a été d’une aide très précieuse. Non seulement parce j’étais brisée sentimentalement, mais aussi parce que depuis mon départ, les morts me hantaient littéralement. Visiblement mes émotions affectaient grandement ma non-maîtrise de ce pouvoir. Il m’a fallu des années pour combattre mes propres démons, grâce à elle, j’ai non seulement appris à ne pas craindre la mort, et les morts, mais aussi à me battre, complétant ainsi l’enseignement que ma mère m’avait appris avant de partir. Je suis restée mille années supplémentaires. Apprenant la culture, les rites, la superstition, la cuisine aussi. Et puis un jour, je suis repartie. Il me restait un don que je devais développer et que je ne pouvais pas faire sans l’aide de quelqu’un pour me montrer le chemin. Alors j’ai voyagé jusqu’en Afrique, où j’ai trouvé quelqu’un pouvant comprendre ce don de projection astrale. Au départ, j’ai bien cru qu’il allait me faire boire de ces trucs infectes, mais il m’a fait voyager dans le monde astral grâce à un rituel étrange : le voyage initiatique. J’ai de suite été émerveillé par ce monde. Tellement différent de celui que nos yeux voient et la première chose que j’ai trouvée avec ce don, sans réellement faire attention, c’était ma mère. Le besoin de la voir avait été trop fort, après toutes ces années. C’est grâce à ce don que j’ai finalement pu reprendre contact avec elle, sans me déplacer, juste en pensant, en aimant.

Et puis, il fut temps de partir de nouveau. J’ai encore voyagé, trouvant des mentors de passage, d’années en année j’ai fini par apprendre beaucoup de choses, pas seulement sur mes pouvoirs, mais aussi sur les coutumes, les légendes des divers peuples que je croisais. Plus j’en savais sur eux, sur leurs conditions de vie et plus j’avais envie d’en apprendre. Jusqu’à ce que cinq mille ans passent depuis le départ de chez moi, et que je finisse blessé pour la toute première fois. C’était un soir d’hiver, exagérément doux pour la saison. Je n’avais pas suivi totalement ce qui se passait dans le monde, je me contentais d’apprendre et si des rumeurs m’étaient parvenues, je n’y avais pas réellement cru. Pourtant, quand je l’ai vu devant mon mentor, je n’ai pas hésité une seule seconde à me mettre entre lui et le traqueur. Depuis ce jour, je possède une longue cicatrice dans mon dos. Peu habitué à utiliser mon don de régénération, je n’ai pas pu me soigner correctement, mais peu importe. On était en l’an 0 et la traque était lancée depuis plus de mille ans. Voilà comment j’ai fini par arrêté de chercher absolument des mentors et comment je n’ai fait que voyager.

"Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page"
Saint-Augustin

La menace des traqueurs planait au-dessus de ma tête et on ne va pas se mentir. La peur faisait rapidement place à tout autres sentiments. J’ai continué de voyager pendant environ deux mille ans. Ne m’arrêtant pas plus de quelques années. Le monde changeait à une vitesse ahurissante et je n’avais pas envie d’en louper un morceau. J’ai commencé à réapprendre de nouveau. Je me suis forgée une nouvelle identité et tous les cinquante environs j’ai changé de nom. J’ai eu de nombreuses aventures, j’ai parcouru de nombreux pays qui se formaient. J’ai assisté à toutes les guerres, maudissant les hommes qui ne savaient que se taper dessus. Je me suis fait oublier du monde des occultistes, ne me servant que rarement de mes dons, jusqu’à ce qu’ils s’amenuisent et finissent par ne me permettre que des petites choses. Je ne suis plus jamais tombée amoureuse, peu importait qui me plaisait, les sentiments étaient bien trop compliqués à gérer et la vie des humains horriblement courte contrairement à la mienne. J’ai commencé à travailler quand je m’arrêtais dans des villes. Certaines périodes de l’histoire n’ont pas été tendres avec les femmes et j’ai parfois maudit ma condition féminine, vous pouvez le croire et puis les choses ont évolué. Il y a trente-deux ans, j’ai décidé d’arrêter de courir le monde. J’avais accumulé assez d’argent pour me poser quelque part et mon don de communication toujours intact me permettait de m’établir en tant que traductrice. J’ai de suite choisi le littéraire, mon amour pour la lecture était resté intact avec le temps. Je me suis étrangement rapidement adapté à cette vie et j’ai fini par atterrir à San Francisco. Une ville que j’avais déjà visitée, de nombreuses fois et qui était restée une des meilleures qu’il m’avait été donné de voir.

Je me suis acheté une maison. J’ai pris un travail de traductrice sous le pseudo de Moïra Stevenson et me voilà aujourd’hui. La magie s’amenuise, le monde change et les humains risquent fort de découvrir notre secret. Honnêtement, je me sens plus en danger que jamais, entre la menace des traqueurs et celle des humains qui aiment tant se faire la guerre, je me demande comment sera notre avenir. Mais pour le moment, le secret tient encore et il ne tient qu’à nous de le faire perdurer. Parce que le jour où il ne sera plus, je crains fort que nous non plus, nous ne soyons plus. Je ne voulais pas finir sur cette note d’outre-tombe, surtout que la vie me réserve probablement de belles et moins belles surprises que j’ai hâte de coucher sur le papier. Oh tiens ! On sonne à la porte, ce doit être le boulot. Je vous dis donc à plus tard, et surtout, croyez en vous, en vos connaissances. C’est en apprenant qu’on grandit et c’est en grandissant qu’on apprend. Tout n’est qu’une question de savoir !

▼ Lilandrile ▼
ᚖ Prénom : Caroline, pour vous servir !
ᚖ  ge : 32 ans et toutes mes dents
ᚖ Comment as-tu connu le forum ? Une vilaine qui arrête pas de me tenter et à qui je ne refuse jamais rien --’
ᚖ Un petit mot ? Un trop plein d’idée qui mènera probablement à un second perso. C’est vil de tenter de les gens de la sorte, mais en fait j’adore :p


Dernière édition par Adaline M. Coleman le Mer 19 Sep - 20:56, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 03/07/2018
Messages : 1008
Posté le Lun 17 Sep - 22:14
Bienvenuuuuuuuuuuue

_________________
Your heart to me
How can I love when I'm afraid to fall? But watching you stand alone, all of my doubt suddenly goes away somehow.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 03/07/2018
Messages : 301
Posté le Lun 17 Sep - 22:30
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche N'hésite pas à me MP si besoin Pride Heart

_________________



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 180
Posté le Mar 18 Sep - 20:47
Merci, merci
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/08/2018
Messages : 25
Posté le Mer 19 Sep - 20:37
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 180
Posté le Mer 19 Sep - 20:57
Merci monsieur le traqueur
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 03/07/2018
Messages : 301
Posté le Jeu 20 Sep - 11:21


Félicitations, tu es validé(e) !

Il est temps de passer à la suite !



Coucou c'est moi N'ayant rien à redire sur ta fiche, je valide ! Amuse-toi biiien ♥️


Encore félicitations pour ta fiche ! Nous te laissons donc faire un tour sur les bottins pour y recenser avatar et prénom, mais aussi ton logement et ton métier. Une fois que tout cela sera fait, il te sera possible d’aller créer ta fiche de liens, de chercher des rps, de créer ton téléphone et aller jeter un coup d’œil aux billets de notre tumblr


Posté le
The other side :: Behind the mask :: Registers :: ValidéesPage 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Madeleine Barbara Force || Feat: Zendaya Coleman [Achevé]
» [Fini]Madeleine Barbara Force || Feat: Zendaya Coleman
» Adaline ☆ Ce moment où tu fais la forte alors que t'as qu'une seule envie, c'est de fondre en larmes
» (f) zendaya coleman - petite-soeur - LIBRE
» (f) jenna-louise coleman - i may be a twin but i'm one of a kind
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum