Félicitation à Ada et Nath

Depuis la diffusion d'une vidéo montrant un homme faisant de la lumière avec ses mains se faire tuer par un autre avec un poignard, le monde s'interroge. Existe-t-il autre chose que des hommes sur terre ?
 

 

 [INT 1] What about the world today?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Lun 17 Sep - 21:42


What about the world today?

Maryse E. Jones, Downtown



10h30, Downtown - Je ne me faisais aucune illusion sur ce qui était à l’origine de tout ça. L’un des miens, l’un de ceux que j’avais un jour porté dans mon coeur comme étant un de mes frères venait aujourd’hui de céder à sa rage. Il menaçait l’équilibre, la sécurité de ce monde et dès les premiers éclairs, l’Institut sortit de sa torpeur pour répandre dans les rues de la ville autant de Traqueurs qu’il fut possible d’envoyer. Semblable au sang parcourant les artères d’un être vivant, ils se mirent à chercher l’origine, l’organe défaillant causant tant d’agitation. J’avais moi-même rejoint les rues de la ville, mes mains légèrement tremblantes en sentant ma magie gonfler et grandir dans chaque cellule de mon corps telle une drogue. Si je ne me connaissais pas aussi bien, j’aurais pu penser que toute cette mascarade n’était qu’une illusion, un songe, un cauchemar provoqué par un être m’étant supérieur, mais j’avais vu le jour aux origines de ce monde et nul ne pouvait influencer ma magie. La personne derrière cette tourmente ne souhaitait pas faire perdurer l’équilibre précaire que je tentais de maintenir depuis à présent des millénaires. Cette personne ne voulait pas rester dans l’ombre.

Ma seule crainte demeurait la mort, celle de ces créatures mortelles qui demeuraient nos frères malgré les années, malgré la distance que nous nous étions efforcés de créer, malgré le silence que nous avions créer dans leurs esprits. Je ne pouvais guère les laisser sortir ainsi et ignorer tout du danger qui les menaçait aujourd’hui. Je ne connaissais pas les intentions de cet Occultiste, mais pour déchaîner autant de violence dans le ciel, je craignais qu’il ne soit guère possible d’espérer une fin heureuse. Je devais protéger ceux qui ne pouvaient le faire à ma place, quelque soit les moyens qu’il me faudrait employer.      


Point météo - Orage, foudre, vent violent.


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 130
Posté le Dim 23 Sep - 23:42


What's the meaning of this ?

Adaline M. Coleman, Downtown



10h30, Downtown Quelque chose ne cessait de gronder, dans ma tête, dans mon corps. Comme si quelqu'un tapaient des coups répétés sur ma caboche et m'empêchaient de me concentrer sur mon travail. Qu'est-ce qui se passe bon sang ? Je me dirige vers la source du bruit, me demandant bien ce qui peut faire tant de bruit et alors que je regarde la fenêtre, un éclair zèbre le ciel et tombe carrément sur le sol... Oula, pas possible ça. Mes mains me démangent étrangement, comme si cet éclair me réveillait... Vraiment trop bizarre. J'ouvre la fenêtre alors qu'un petit oiseau s'y engouffre et me percute totalement apeuré. Je m'avance pour le rassurer quand le déclic se fait dans ma tête. Cet orage est étrange, ma magie qui semble se réveiller à son contact... Quelque chose se passe. Quelque chose qui ne devrait pas se passer. Je laisse l'oiseau et je me précipite dehors où la panique semble régner quelque peu. Je sais bien que m'exposer ainsi peut être dangereux, mais peu m'importe en ce moment. Dehors des gens pourraient avoir besoin de mon aide et même s'ils ne sont pas doués de magie, je ne me sens pas supérieure à eux et je veux les aider au mieux.

Je me précipite donc vers le premier blessé que je croise sur la route, me servant de ma compétence de soin pour estimer les dommages, heureusement, il n'y a qu'une bosse à la tête. Tiens, c'est vrai que j'avais oublié que cette compétence de soin pouvait me permettre ce genre de chose. Je finis par me relever, cherchant du regard s'il y a d'autres blessés. Je peux voir la panique dans les regards. C'est étrange de se dire qu'il n'y en a pas tant que ça dans le mien, mais j'ai peur. Viscéralement, j'ai peur pour ce monde, pour ces gens qui n'ont rien demandé et qui risquent d'y passer. J'ai peur que cela ne change à jamais. Je n'ai jamais fait de mal à qui que ce soit, j'ai toujours utilisé mes pouvoirs avec parcimonie et équité et voilà que maintenant, les choses risquent de changer. Et si je me retrouvais de nouveau traqué ? Comme une criminelle ? Devrais-je encore fuir ? Ces pensées se bousculent alors que je me retrouve près d'une femme que j'ai l'impression de connaître, sans savoir d'où ce sentiment peut venir. « Tout ça n'a rien de normal. Qui peut bien faire autant de grabuge et surtout pourquoi ? » Murmure dans la nuit « Nan la question est surtout pour attirer qui ? » Parce j'ai l'impression qu'on veut attirer l'attention de quelqu'un en particulier, mais qui !


Dernière édition par Adaline M. Coleman le Mer 26 Sep - 23:34, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Mar 25 Sep - 11:48


What about the world today?

Maryse E. Jones, Downtown



10h35, Downtown - La tempête fait rage dehors, j'ai beau vouloir aider tout le monde, les rassurer et les mettre à l'abris, l'orage ne cesse de gronder, de frapper. Je ne suis pas la seule dehors à vouloir faire le bien, une autre femme se détache du lot, s'approchant au grès de ses assistances jusqu'à être à mes côtés. Une femme qui parle, traitant cela d'anormal, cherchant un coupable. Ses questions sont bien trop précise pour que j'en ignore pleinement les sous-entendus. N'importe quel mortel aurait vu en ces mots une prise à partie d'un dieu, quel qu'il soit, mais moi j'y lis autre chose, une imprudence qui me fait me relever et la fixer. Face à une fissure dans mes convictions, cette femme semble demeurer pure et douce envers l'humanité. Elle ne lui porte aucune rancœur, je le sens, mais elle en est une. Une sœur, un allié il fut un temps, mais elle n'est plus qu'une ombre pouvant menacer à tout instant cette humanité que je cherche tant à protéger. Je la regarde, fixement, sans défaillir, mon cœur se serrant de voir dans les yeux la douceur d'une âme se faire condamner, mais quel autre choix ai-je ? Je me bats, je me confronte depuis des siècles aux miens pour une égalité qui leur fut prise. Et elle est là, avouant comprendre que quelqu'un était derrière tout ça.

Bien évidemment que ma sœur souhaite attirer les regards, mais ça n'était pas sa magie qui explosait, je ne la reconnaissais pas. Elle faisait appel à quelqu'un d'autre. « Pour délier des langues, de toute évidence... », je souffle froidement, ma magie s'étendant autour d'elle, s’insinuant dans son corps alors que mon visage même s’effaçait de son esprit, ne devenant plus qu'une ombre. Je ne peux pas me permettre de la laisser se souvenir de qui je suis, je ne peux pas la laisser partir. Son corps à présent tétanisé, elle ne peut plus bouger, forcée à me regarder, à m'écouter, « Comment as-tu pu survivre aussi longtemps en étant si peu prudente ? », je demande, ne cherchant pas à cacher mes connaissances. Elle vient de parler, d'être inconsciente devant celle ayant offert à l'humanité les Traqueurs, sans doute est-elle trop jeune encore, mais elle en payera le prix aujourd'hui.     


Point météo - Orage, foudre, vent violent.
Tour 1


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 130
Posté le Mer 26 Sep - 23:34


What's the meaning of this ?

Adaline M. Coleman, Downtown



10h35, Downtown Un léger sourire se pose sur mes lèvres alors que je me sens bloquée d'un seul coup. Je savais que sortir n'était pas une idée viable. Je savais aussi que je risquais de le regretter et voilà que c'était fait. Pourtant, je n'ai rien fait qui mérite ce genre de traitement je le sais. J'ai tenté une fois de plaider ma cause, la réponse se trouve inscrite dans mon dos. Je soupire doucement, avant de ricaner doucement. « Si peu prudente ? Aujourd'hui, le ciel se déchaîne sur la terre des hommes, de la main de quelqu'un qui désire montrer sa puissance et éliminer ceux qu'il considère comme faible. » Je ne souris plus en pensant aux vies perdues ce soir et à ceux encore à venir. « Peut-être que si je suis restée en vie, c'est parce que je n'ai jamais fait de mal à personne. Je n'ai jamais tué, jamais blessé, je n'ai fait que soigner et apprendre toute ma vie. » Après tout je n'ai rien fait de répréhensible. Elle peut dire ce qu'elle veut, à mon actif je n'ai que des actes d'altruismes, rien de plus. « Ce soir, dans les rues de cette ville se trouve des personnes qui me sont chères. Certaines ne sont pas humaines très probablement, alors que d'autres le sont totalement. J'ai dans mes amis quelqu'un qui compte plus que tout, tel un frère et qui m'a permis de travailler comme n'importe qui. Il est humain et pourtant je donnerais ma vie pour lui. Alors dites-moi, qui serais-je si je restais tranquillement chez moi par peur des traqueurs, alors qu'il risque sa vie dehors ? »

Je soupire un peu plus. « Je ne comprendrais jamais votre politique à vous les anciens. Certains d'entre nous ne demandent qu'à vivre normalement. Mes dons ne sont même pas abrasifs. Et pourtant vous me chassez comme si j'étais une criminelle. Qu'ai-je fait de si grave si ce n'est aider le monde au fil du temps ? Si ce n'est soutenir l'homme dans sa croissance perpétuelle ? » Je crois savoir qui elle est, mais puis-je le présager ? Peut-être. « J'imagine que votre but est de veiller sur l'humanité, veiller à ce que les hommes vivent et survivent aux nôtres n'est-ce pas ? Alors pourquoi ne pouvez-vous pas comprendre que d'autres aient les mêmes convictions que vous ? » Je ne peux même pas bouger, pourtant ça ne m'empêche pas de continuer. « Si votre but est de me tuer ce soir, alors tuez-moi, si cela peut soulager votre conscience. J'aimerais juste que vous puissiez vous rendre compte que je ne mens pas et que je ne veux aucun mal à qui que ce soit. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Jeu 27 Sep - 22:13


What about the world today?

Maryse E. Jones, Downtown



10h45, Downtown - J'avais le droit à un monologue digne des plus grandes pièces de théâtre. J'ai conscience de la complexité de ce monde, du fait qu'il est injuste d'être puni pour faire le bien, mais la puissance attise toujours la violence et il y aura un jour ou elle ne saurait se contrôler. Le plus fidèle des anges n'avait-il pas fini en Enfer ? Sa magie a beau être d'une blancheur sans égal, il n'en reste pas moins que son cœur est capable de saigner, de ressentir la douleur et, dans un ultime élan de souffrance, elle pourrait prendre la vie à n'importe qui. Je ne dois pas me laisser attendrir, pas plus que je ne peux lui laisser croire que je suis ce qu'elle pense. « Tu penses peut-être à tort avoir à faire à quelqu'un... Il n'est nul question d'âge, mais bien d'humanité et il n'y en a pas une seule trace dans ton sang. », je souffle d'une voix blanche. Elle a fait une erreur, une erreur qu'elle paiera comme bien d'autres avant elle qui n'avaient sans doute pas causé plus de souffrance. Mais je connais notre monde, j'en connais les secrets et la souffrance demeurera éternelle tant que l'un jalousera l'autre.

« Vous allez me suivre et vous ne souffrirez pas à outre mesure. », son monologue n'a servi à rien, si ce n'est à me faire perdre plus de temps encore. Sans doute n'avait-elle pas réellement cru que l'issue serait la même, mais que pouvais-je faire ? Un Traqueur me rejoindrait bientôt, il se chargerait de lui prendre la vie, sans violence, sans confusion. Elle ne sentirait rien tant que je resterais à ses côtés, c'était bien la seule exception, le seul remerciement que je pouvais lui faire. Une fin douce et calme. Je n'ai guère le choix, l'avenir implique parfois de faire couler le sang d’innocent.     


Point météo - Orage, foudre, vent violent.
Tour 2


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 130
Posté le Dim 30 Sep - 11:47


What's the meaning of this ?

Adaline M. Coleman, Downtown



10h50, Downtown Pourquoi est-ce que je m'ennuyais à parler au fait ? Je n'en savais rien. De toute façon je savais parfaitement que mon destin était scellé dés l'instant où j'avais mis un foutu pied en dehors de mon boulot... Pour la première fois depuis des siècles je me demandais pourquoi j'étais née en tant qu'Occultiste. Pourquoi naître avec des dons si c'était pour s'en prendre plein la tronche alors qu'on désirait que faire le bien autour de soi ? Je regrette d'être ce que je suis. Je lâcherais tous mes dons, si cela me permettait de voir encore une fois le sourire de mes amis. Si cela me permettait d'entendre encore une fois leur rire. Si cela me permettait de m'occuper d'une unique et dernière personne. Mais cela, personne ne le sait. Personne ne s'imagine, je crois, qu'un occultiste pourrait renoncer à ce qu'il est pour une seule journée de plus dans ce monde, pour une seule journée de plus avec des humains. « Peut-être oui. » Après tout elle n'a pas tord, je n'ai fait que supposer. Parce que c'était facile. Je n'ai rencontré de traqueur qu'une seule et unique fois, alors je ne connais pas réellement leur don.

Par contre sa phrase me fait tiquer. « Vous parlez d'humanité dans mon sang, mais vous qui êtes si prompte à juger, en avez-vous ne serait-ce qu'une once ? Je n'en suis pas certaine, parce que si vous aviez de l'humanité, vous connaîtriez l'empathie et vous ne jugeriez pas les gens parce qu'ils sont différent de vous. Vous jugeriez plutôt la façon qu'ils se comportent. » Je me tais, cela ne sert à rien de parler de toute façon.  Je ne peux m'empêcher de ricaner quand elle reprend la parole. Comme si j'avais réellement le choix hein ? Je secoue la tête alors que mon téléphone sonne, brisant le silence qui s'était installé. La sonnerie personnalisé de Caleb. Un sourire triste étire mes lèvres. Et dire que je ne pourrais plus jamais le voir sourire. Que je ne pourrais plus jamais l'entendre rire. Je comprends pourquoi les miens se battent contre les traqueurs. Si c'est cela leur justice, alors elle est erronée et fausse. Tuer des innocents ne fait pas d'eux des gens bons. Cela ne fait qu'attiser plus de haine. Au fond l'humanité a beau évoluer, les hommes n'apprennent jamais. Peu importe qu'ils soient humains ou surnaturel. Seule la violence reste ancrée dans leur gêne et ils se servent de l'humanité pour justifier leurs actes. C'est d'un triste. La sonnerie retentit une nouvelle fois. Un message. « Pardon. » Un murmure et une larme solitaire dévalant ma joue. Je suis désolée Greyson, mais je ne pourrais plus te répondre, jamais !


Dernière édition par Adaline M. Coleman le Dim 7 Oct - 10:47, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Lun 1 Oct - 10:20


What about the world today?

Maryse E. Jones, Downtown



10h55, Downtown - Elle était franche, sûre d'elle, du moins sûre d'avoir fait les bons choix. Elle posait un doigt sur l'ironie de la situation, sur ce que jamais elle n'aurait eu à subir si nous la condamnions uniquement sur les faits et non le sang. Sans doute n'aurait-elle pas été victime de mon jugement si d'autres avant elle n'avaient pas démontré leur violence, mais je ne pouvais guère l'épargner et les sentiments qui s'émanaient d'elle en entendant son téléphone sonner n'eurent pas raison de ma décision. Cruelle sentence, cruelle violence, elle n'en échapperait pas. « Longtemps une chance a été donnée à ceux voulant faire le bien, mais les bonnes résolutions ne durent jamais. » soufflais-je avec froideur alors que son heure s'approchait de plus en plus. « Ne juge pas ce que tu ignores, l'humanité t'aurais peut-être remercié pour ta bonté, mais elle t'aurais poussé au vice un jour ou l'autre. », au crime, à la violence. La blanche colombe qui après ses premiers vols avait fini par s'obscurcir. Elle ne pourrait pas s'en sortir, elle ne pourrait pas vivre ainsi éternellement.

Je le vis arriver au loin, acier à la main, prêt à venir exécuter la pauvre créature, mais la douce créature bénéficiait d'un fidèle allié. Le ciel gronda avec violence avant que la foudre ne s’abatte sur ma pauvre carcasse. Tout aussi résistante puis-je être, je n'étais pas infaillible et face à une telle décharge, je finis un genou au sol. Demi consciente, ma puissance s'affaissant et s'affaiblissant d'un coup alors que je la libérais involontairement. Elle avait là une chance de fuir, de démontrer sa couardise et je ne pourrais pas l’empêcher. Pas après un choc d'une telle violence. Qui qu'elle soit, elle avait une personne à ses côtés qui ne voulait pas la voir disparaître, un allié puissant qui venait à lui seul de démontrer sa supériorité. Il n'y avait guère de créature aussi puissante que moi et celles qui demeuraient encore devaient-être là bien avant ma naissance. Il me fallait les abattre, lui et cette créature immaculé qui venait à l'instant de se révéler.    


Point météo - Orage, foudre, vent violent.
Tour 3


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 130
Posté le Mer 3 Oct - 22:38


What's the meaning of this ?

Adaline M. Coleman, Downtown



10h55, Downtown Je trouve la situation tellement ironique que je ne peux m'empêcher de ricaner de nouveau devant ses paroles. Mais le pire c'est qu'elle semble tellement y croire. « Et parce que certains ont merdé, tous merderons hein ! » Je secoue la tête, incrédule face à sa volonté inébranlable devant des convictions qui d'un seul souffle s'écroulerait. « Oh par pitié. L'humanité merde tous les jours. Certains ne sont que bontés, d'autres tout le contraire et ils sont humains. Les humains font bien pire et sans pouvoirs. Alors ne venez pas me dire que le vice viendra me trouver. Parce que j'ai déjà saigné, de nombreuses fois. À cause de gens de ma race, à cause de gens de la vôtre, à cause des humains et JAMAIS, je dis bien jamais je ne ferais d'amalgame comme vous le faites. » Trop buté pour la vérité ! « Vous ne comprendrez jamais de toute façon que ce n'est pas parce que certains merde, que d'autre merderons à leur tour. C'est parce que vous jugez ainsi que des civilisations se sont écroulées et que la chasse aux sorcières a été lancé. Pitoyable... » Que dire de plus que cela. De toute façon je ne vois pas pourquoi je m'échine à lui parler. Jamais elle ne pourra entendre raison, trop butée, trop bornée dans un idéal qui ne peut être que dans la tête.

Je soupire une dernière fois en attendant ma sentence quand soudain, un éclair s'abat sur elle. Surprise au départ, je me pencher sur elle alors qu'elle me relâche. Je suis peut-être idiote, mais même un ennemi, je ne peux m'empêcher de vouloir l'aider. Je diagnostique sont état avec mon don de soin. « Rien qui ne vous permettra de vous remettre rapidement. » Je me lève alors qu'un autre approche. Fuir, bonne idée ! Je ne suis pas mécontente pour une fois d'avoir suivi les conseils de ma mère. Ils traqueront une brune aux yeux marron et non une blonde aux yeux bleus. C'est déjà ça de pris. « Désolé, mais j'ai des personnes à protéger. » Et j'utilise ce don de téléportation que je ne maîtrise pas assez pour aller loin, mais assez loin d'eux tout de même. Je finis par m'écrouler dans un coin, alors que j'ai atterri derrière la maison de Greyson qui habite non loin de là. Je sens déjà la migraine poindre sur mes tempes, mon nez saigner avec un goutte à goutte régulier. Je suis sauvée pour ce soir, mais il va falloir faire attention, se faire discrète et alors que mon téléphone sonne encore. Je décroche, soulagé d'entendre la voix courroucé de mon ami et heureuse de pouvoir lui raconter en partie ce qui m'est arrivée.


Dernière édition par Adaline M. Coleman le Dim 7 Oct - 10:48, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Jeu 4 Oct - 16:32


What about the world today?

Maryse E. Jones, Downtown



11h15, Downtown - Elle aurait pu en profiter pour m’achever, pour me tuer, mais à la place, elle s’assura simplement que je n’allais pas mourir. Quelle créature était-elle ? Comment pouvait-elle agir ainsi après ce qui avait été dit. Elle s’enfuit et je n’avais pas assez de force pour me relever, pour ne serait-ce que parler. J’avais besoin d’aide, qu’on me porte à l’intérieur d’un bâtiment, ce que fit le soldat étant venu pour elle. Il amena aussi tous les témoins à mes côtés et après des soins apportés grâce à ses dons, je fus en mesure de tous les capturer dans mon esprit, d’effacer leurs souvenirs et de faire atterrir cet éclair non loin de moi. Diminuée, assise sur un banc, ma magie faisait son oeuvre, réparant ce qui avait été brûlé jusqu’à en effacer les traces. Je n’étais plus en mesure d’agir pour l’instant, je devais attendre, attendre de pouvoir me reprendre. Quelles que soient les personnes ayant soutenu cette femme, elle n’était pas une inconnue, elle avait dans son ombre ceux que je voulais abattre. On devait la retrouver.

Accrochée à mon banc comme si ma vie en dépendait, j’envoyais l’homme m’ayant sortie de ma peine à sa recherche, une brune dont le visage s’imprimait encore dans mon esprit. Une brune, je n’avais que ça au final. Je la haïssais, elle qui était si douce, elle qui était si innocente. Je voulais croire en son mensonge, j’allais lui épargner l’enfer et pourtant, malgré son jeu si parfaitement huilé, elle m’apparaissait comme un grand danger. Personne n’a pour allié ma propre soeur, personne ci ce n’est quelqu’un méritant de mourir. J’avais échoué.    


Point météo - Orage, foudre, vent violent.
Tour 4 - Fin de l'échange avec Adaline.


De nouveau disponible à 12h00


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Posté le
The other side :: San Francisco :: DowntownPage 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum