Félicitation à Ada et Nath

Depuis la diffusion d'une vidéo montrant un homme faisant de la lumière avec ses mains se faire tuer par un autre avec un poignard, le monde s'interroge. Existe-t-il autre chose que des hommes sur terre ?
 

 

 [INT 1] It's all about taking control

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Lun 17 Sep - 21:44


It's all about taking control

Grace P. Parker, Upper East Side



10h30, Upper East Side - Qu’y avait-il de plus beau que de voir le ciel sombrer autant dans l’obscurité ? Rien, absolument rien. Je n’aurais jamais cru, ni pensé pouvoir convaincre aussi facilement cet ami de longue date de s’exposer ainsi. Je n’aurais même jamais imaginé qu’il puisse être aussi puissant, suffisamment même pour rendre ma magie plus dangereuse aussi, plus instable, plus noire, plus destructrice. Je rêvais de ce jour depuis des années sans jamais avoir osé espérer l’existence. Je rêvais de voir ces créatures affables s’agiter face à quelque chose qu’ils pourraient croire si naturel et qui pourtant causerait leur perte. Je souffrais, encore, même après trois milles ans et si je ne voulais pas tous les détruire, je voulais simplement leur rappeler combien, nous, nous étions supérieurs, en droit de reprendre cette terre qu’ils assassinaient chaque jour un peu plus en voulant gagner en puissance. La vraie puissance était ce que ma sœur cherchait à détruire depuis tant d’années, la vraie puissance c’était nous. Et je rêvais déjà de pouvoir la croiser, de sentir sa peur, sa panique en voyant ses lamentables sbires tomber les uns après les autres. Elle pensait pouvoir les manipuler, leur mentir et les faire obéir comme des petits chiens à peine à même de survivre seuls, les voir disparaître ne serait qu’une douce vengeance.

J’avais pris mon temps ce matin, j’avais pris un petit-déjeuner agréable avant de sortir, un léger sourire sur le visage. Cette journée promettait d’être magnifique et je n’eus nul besoin de m’agiter. Il ne s’agissait que d’eau et de magie après tout, rien qui ne pourrait réellement m’atteindre. Céder à la panique ne servirait à rien, pour sûr, relever le fait qu’il ne s’agissait que d’une tempête parmi d’autre en revanche serait bien plus attractif. Pourquoi craindre ce que l’on connait après tout ? Autant danser sous la pluie et vivre ce jour comme si rien de magnifique ne se passait actuellement. Le spectacle se déroulera normalement et l’apothéose sera magnifique.


Point météo - Orage, foudre, vent violent.


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 10/10/2018
Messages : 19
Posté le Mar 16 Oct - 10:59


Regain control of the hands of darkness

Nevada Hawke, Upper East Side



10h30, Upper East Side Tout est une question de contrôle. Contrôle de soi, contrôle de son environnement, contrôle, encore et toujours. Ce n'est pas tant le monde qui en a réellement besoin, mais moi. Ces derniers temps, tout part à vau-l'eau. D'un côté les pensées qui percutent mon cortex cérébrale et me rappelle que c'est bientôt LA date. Et d'un autre, l'envie de fuir, de changer de vie qui devient pressant. Pourtant suis-je réellement à même de changer de vie ? Honnêtement, je suis née dans le combat et je mourrais très probablement dans le combat. S'il n'y avait pas boutique, je crois que j'aurais déjà laissé tomber... Et pourtant cette boutique, n'est-elle pas qu'un leurre ? Un endroit bien placé pour faire illusion ? Est-ce que ma vie n'est qu'une illusion comme une autre ? Bien évidemment, nous traqueur, sommes toujours des illusionnistes hors pair. Nous voguons entre le monde réel et le monde surnaturel tel des âmes en peine à la recherche de quelque chose. Le genre de choses qu'on atteint jamais parce qu'on en a jamais le temps. La plupart d'entre nous aimerait vivre leur propre vie. Mais elle ne nous appartient pas réellement et bientôt, il ne restera de nous qu'un corps, sans conscience. Pourrait-on disparaître ? Comme tout à chacun il me semble. Est-ce catastrophique ? Probablement. Faisons-nous les bons choix ? Assurément ! Et pourtant le doute s'insinue dans mon esprit.

Il grignote jour après jour les parcelles de conscience intacte de mon être. Ces parcelles qui se demandent bien ce qu'elles font encore sur cette terre, loin de l'homme qui leur manque terriblement. Alors pourquoi diable est-ce que je ne m'enfuis pas ? Tout simplement parce que je crois encore à ce qu'on fait, et c'est pour ça que ce soir, j'ai répondu à l'appel sans discuter. C'est pour ça que je suis dans ces rues, avec des gens en pleines paniques. J'ai dû changer ma façon d'être. Changer la personne que j'étais. Les éclairs ne me font pas peur, mais dans ce monde, si vous vous montrez tel que vous êtes, vous risquez gros. Et pourtant, malgré la panique qui m'entoure, une sorte de fascination me prend alors que les éclairs zèbre le ciel, géant lumineux déchirant les ténèbres de la nuit. Je me reprends lorsque j'entends hurler à mon côté. « On dirait un courroux divin ! » Je prends presque une voix paniqué alors que je m'approche de la personne proche de moi, pour lui donner un coup de main. « Dieu nous en veut à ce point-là ? » Ou comment jouer l'innocence d'un monde que je ne connais que trop bien.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Mar 16 Oct - 15:09


It's all about taking control

Grace P. Parker, Upper East Side



10h35, Upper East Side - La panique se répendait dans la vie des gens à l’arrivée d’une petite pluie que je ne pouvais que m’en réjouir. Comment aurais-je pu paniquer lorsqu’il était évident que cette journée serait la plus belle depuis bien des années ? Une seule inquiétude berçait mon cœur, celle que ces Traqueurs ne réussissent à atteindre mon roi et fassent échec à mon plan. Non, je ne devais très certainement pas paniquer, pas comme cette femme qui se faisait à présent aider d’une autre. M’avançant chancelante vers elles, je m’asseyais sur un banc, juste à leurs côtés, alors que cette pluie ne cessait pas de tomber. Un châtiment de Dieu ? Quelle douce ironie. « Ce n’est qu’un orage, nul besoin de paniquer, mesdames. », soufflais-je avec une certaine légèreté. Je n’étais pas ce genre de personne à priver le monde de mes pensées. J’étais folle, sans doute, mais je ne l’étais pas vraiment sans raison. Étrangement. « Vous allez vous épuiser, mes jolies, à courir ainsi dans tous les sens. », argumentais-je alors que l’eau réduisait les vagues de mes cheveux en une masse noire et détrempée.

Tapotant sur le banc, je les invitais à me rejoindre, « Pourquoi ne pas vous asseoir et regarder le spectacle que nous offre Mère Nature ? », demandais-je avant que l’une de ces deux créatures ne finisse par se mettre en marche pour s’éloigner le plus loin possible de moi, « Idiote. », soufflais-je à moi-même alors que cette faible créature traversait déjà la route. Il n’y avait rien de plus appréciable qu’un monde sur le point d’imploser non ? Alors autant en savourer chaque instant.


Point météo - Orage, foudre, vent violent.

Tour un.


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 10/10/2018
Messages : 19
Posté le Mer 17 Oct - 20:22


Regain control of the hands of darkness

Nevada Hawke, Upper East Side



10h35, Upper East Side Le vent forçait le respect et je finis par aider la jeune femme à mes côtés qui avait du mal à tenir correctement debout. Mes remarques cependant tombèrent dans le vide, enfin c'est ce que j'imaginais alors que finalement une jeune femme s'approchait de nous. Elle semblait heureuse de cette orage, heureuse de ce qu'il se passait. Je tiquais un instant. Jouer la comédie n'était pas compliqué, mais ressentir sa joie face aux désordres qui régnaient me faisait serrer les dents. J'avais envie d'effacer ce petit sourire sur ses lèvres, de lui faire ravaler sa gaieté ! « Un orage ? Vous avez déjà vu des éclairs aussi violent par ici sérieusement ? » Je connaissais déjà la réponse. Je savais déjà que pour rien au monde, il n'y avait eu ce genre de violence dans les cieux. Je ne comprenais réellement pas comment elle pouvait rester si calme sérieusement. Surtout quand autour d'elle le chaos régnait. Est-elle seulement humaine ? Ou alors elle est seulement folledingue. Je secoue imperceptiblement la tête alors qu'elle nous propose de s'installer près d'elle pour regarder le spectacle... Spectacle ? Réellement ? Elle m'intrigue de plus en plus. Quelqu'un qui n'a pas peur de ce genre de phénomène est forcément impliqué non ?

Je crois que je vais garder un œil sur elle. Je laisse fuir la jeune femme qui était à mes côtés et fait fi de la pluie pour venir m'asseoir à côté d'elle sur le banc. Un éclair zèbre alors le ciel, comme un avertissement. « Vous n'avez réellement pas peur de vous faire électrocuter ? C'est tout de même risqué non ? » Je crois que je peux être assez convaincante en fille qui a la trouille, mais qui malgré tout est intéressée. Surtout quand je sursaute alors qu'un autre éclair zèbre le ciel. Mais c'est pas possible cette pluie d'éclair quand même. Elle pourra dire tout ce qu'elle veut, ça n'a rien de naturel. « Depuis quand êtes-vous autant fasciné par les orages ? Vous restez aussi quand il y a des tsunamis, ou alors des tremblements de terre ? » Non parce que si elle restait pour voir le ciel se déchaîné, je commençais sérieusement à avoir peur pour sa vie quand autre chose viendrait ébranler la ville.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Ven 19 Oct - 11:41


It's all about taking control

Grace P. Parker, Upper East Side



10h40, Upper East Side - Levant de nouveau les yeux au ciel, j’étais obligée de voir cette jeune femme comme une emmerdeuse, qui plus est, plus je restais là, moins je me faisais d’illusion sur elle. Son humanité semblait toute relative et au vu de sa réaction, on ne jouait pas dans la même cour. Lui laissant le bénéfice du doute, je souriais toujours, « On est prêt de l’océan et notre monde détraque la planète, je n’y vois qu’une colère méritée. », à bien des niveaux d’ailleurs. Ce monde dépendait de nous et nous dépendions du monde. M’asseyant sur un banc avant de les inviter à me rejoindre, je ne fus pas surprise d’en voir un fuir tandis que l’autre se laissait séduire par curiosité sans doute. Elle s’inquiéta pour moi, à tort très clairement, d’autant que sa crainte se basait sur un fait qui ne pourrait pas me tuer. On ne mourrait pas électrocuté pendant un orage, « Je risque davantage d’être brûlée vive, mais le spectacle n’est-il pas plus intéressant ? Et puis nous sommes en ville, tout est plus grand que nous non ? », les hommes se sentaient tellement forts et puissants dans les cités faites de fer et de béton, ils n’étaient rien, mais ils n’avaient jamais douté de ça.

« Depuis la nuit des temps… Le ciel se déchirant, la puissance dégagée par un éclair me fascine depuis que je suis petite fille… », soufflais-je ma joie toujours aussi grande. « Et qu’il y a-t-il de plus fascinant que de voir la mer se retirer et présager d’une violence inouïe ? On peut fuir la foudre, mais pas l’eau. La nature est magnifique lorsqu’elle gronde et savoir prendre le temps d’en savourer les colères est une grande qualité. », me trémoussant, je désignais le ciel au moment même où la foudre marbrait le ciel, « Vous voyez toutes ces irrégularités ? La foudre cherche sans cesse quoi frapper, elle se réoriente et pourtant elle sait frapper juste. », elle sait trouver quelqu’un à châtier. « Alors pourquoi rentrer ? On ne risque rien… », sauf si elle était une menace. Plus il se déchainerait, plus nous verrons la puissance affluer dans nos veines.


Point météo - Orage, foudre, vent violent.

Tour 2.


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 10/10/2018
Messages : 19
Posté le Ven 19 Oct - 21:03


Regain control of the hands of darkness

Nevada Hawke, Upper East Side



10h40, Upper East Side Cinglé. Honnêtement, je crois que je ne comprendrais jamais ce genre de personne. Comment peut-on admirer le déchaînement de la terre qui se rappelle à nous et trouver que c'est un spectacle ? Trop excentrique à mon goût À moins que... qu'elle ne sache parfaitement d'où viennent les éclairs. Son attitude était aussi étrange que la mienne au final. « Je suis d'accord. Tout le monde ne fait que détraquer la planète. Il serait temps de penser un peu plus à elle et moins à nous et notre avancée technologique. » Pour le coup, elle n'avait pas tort. Après tout, chacun d'entre nous mettait la terre à rude épreuve et cela depuis de nombreuses années. Je n'étais pas aussi vieille que nos 'amis' occultistes. Mais il n'empêche que mon regard était bien aiguisé et que j'avais vu de nombreuses choses, pas toutes très belles. Je secoue la tête tranquillement avant qu'elle ne finisse par reprendre. « Sachant que la pluie est un très bon conducteur tout comme l'acier, je ne me risquerais pas à rester dans un bâtiment fait de fer. Cependant le béton est plutôt un protecteur. Donc bon. » Mais qu'est-ce que je raconte sérieux. « Pardon, je ne sais pas pourquoi je vous dis ça. Ça n'a aucune utilité, mais vous avez raison, les éclairs qui zèbrent le ciel, illumine la trame de la nuit d'un velouté de crème c'est magnifique. »

Là non plus je ne pouvais pas la contredire. J'ai toujours aimé l'orage. Fascinant, fasciné. Je me souviens encore de toute ces fois où je restais sur l'appuie de fenêtre pour voir le ciel se déchiré entre deux éclairs. L'orage a toujours été un calmant, c'est probablement pour cela que je ne suis pas aussi effrayé que tous les autres. Outre le fait que je sois une traqueuse entraînée pour ce genre de situation. Je regarde tranquillement le ciel se couvrir un voile d'éclair une nouvelle fois, éclairant le monde de sa puissance. Il n'empêche que ce n'est pas normal ! Je finis par lui poser quelques questions et écoute ses réponses tranquillement. « Je ne sais pas si je trouve cela fascinant, même si j'ai toujours aimé les éclairs je dois bien l'admettre. » Elle était bien trop joyeuse ma parole, ça me mettait tellement mal à l'aise de me tenir à côté d'elle. « Tant qu'on ne se tient pas à côté de feraille, effectivement on ne crains rien. Il n'empêche que le plus intéressant dans l'orage, c'est tout de même sa facilité à émettre autant de lumière et ce son, lourd tel un grondement animal. C'est comme si l'animal partait en chasse, de quelque chose, sans qu'on ne sache réellement quoi. » On peut-être qu'on savait, quand on était qui on était.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Jeu 25 Oct - 9:25


It's all about taking control

Grace P. Parker, Upper East Side



10h50, Upper East Side - J'avais raison, j'avais toujours raison, c'était un fait. Cette enfant ne manquait pas d'intérêt, c'était une évidence, mais elle était bien trop terre à terre et me corriger ne changerait en rien ce que je pensais. Contentons nous de penser que le monde est bien plus beau ainsi, sous la violence d'un orage. Sous le déchaînement d'un mage bien trop longtemps soumis à une discrétion qui n'était pas de son fait. Et puis il y avait eu ces mots à première vue innocents, mais on ne parlait pas de chasse si innocemment dans ce monde. On ne parlait pas de chasse sans raison. Et peut-être étais-ce la paranoïa qui me poussait à envisager cela, mais elle n'était pas pleinement innocente dans ce monde. Un fin sourire s'étira alors sur mes lèvres tandis que de la même innocence je répondais, « Vous est-il souvent arrivé de chasser un animal aussi déchaîné que cet orage ? », m'adossant pleinement sur le banc, je reprenais, « Je pense que si cet animal existait, il serait tellement puissant qu'une armée ne suffirait pas à l'abattre... », et c'était le cas, car une autre armée le protégerait, éternellement.

« Mais un animal sauvage, ou un orage, où est la différence ? Tant qu'on ne le provoque pas, on peut continuer à danser sous la pluie et profiter du spectacle. », elle n'était pas humaine c'était une certitude, elle n'était pas non plus altérée, je l'aurais senti alors était-elle une alliée ou une ennemie ? Je le saurais bien assez tôt à n'en pas douter. Jouer avec le feu n'avait pas d'intérêt tant que personne ne se brûlait.


Point météo - Orage, foudre, vent violent.

Tour 3.


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 10/10/2018
Messages : 19
Posté le Mer 31 Oct - 9:42


Regain control of the hands of darkness

Nevada Hawke, Upper East Side



10h50, Upper East Side Je me demande bien ce que je fais encore ici, en ce moment, à palabrer avec une inconnue qui estime que ce déchaînement est pour le mieux dans ce monde. Honnêtement, je me pose de plus en plus de question. Sur notre mission en tant que traqueur. Contrairement à ce que les autres pensent, oui, j'ai été entraîné à me battre, mais non, je ne suis pas aussi endoctriné que les gens voudraient bien le croire. Tuer ne me pose pas foncièrement de souci, mais j'ai appris à voir d'une façon très particulière et alors que le monde évolue je me pose de plus en plus de question. Pourtant aujourd'hui, la question fondamentale n'est pas de savoir si oui ou non la personne en face de moi est différente. Franchement qui pourrait en douter ? La question est de savoir pourquoi je suis encore ici. Au fond, je suis persuadée qu'elle sait autant que moi que quelque chose cloche, chez l'une et l'autre et pourtant, malgré toutes les réserves que j'ai, je ne peux m'empêcher de me poser des questions sur elle. Alors quand sa question vient, au lieu de jouer franc-jeu, je m'amuse encore à me faire passer pour ce que je ne suis pas. « Oula non. Je ne chasse pas, sauf quand je regarde la chaîne des animaux sauvages sur le câble. » Après tout, techniquement, personne ne sait que je sais chasser.

Je souris doucement à ses paroles. Une armée, chacun derrière nous au fond, le truc c'est de savoir quelle armée est la plus forte c'est ça ? Ou laquelle résistera mieux ? Pourquoi faut-il que les gens se déchirent de cette façon ? Pourquoi faut-il que certains souhaitent régner alors que d'autres s'en fichent ? Toute ces questions et une phrase qui me fait presque rire. « Oh nulle provocation ce soir, seulement de la curiosité. » Une grande curiosité, peut-être trop grande. Je vais sûrement me faire allumer si on sait ce que j'ai fais. Mais j'ai envie de comprendre, j'en ai assez de combattre juste pour combattre, j'ai besoin de savoir pourquoi nos vies sont mis en danger. J'ai besoin de savoir pourquoi mon meilleur ami, mon mari est mort alors qu'il était si jeune. J'ai très envie de tous les blâmer, mais avec le temps... « Connaissance est mère du monde. J'ai juste besoin de comprendre et de savoir. » Pour agir comme il faut, pour devenir celle que je dois devenir. De grès ou de force, je finirais par obtenir des réponses.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/10/2014
Messages : 8
Posté le Dim 4 Nov - 10:41


It's all about taking control

Grace P. Parker, Upper East Side



11, Upper East Side - Quoi qu’elle soit, elle ne représentait pas un véritable danger pour l’heure. Elle m’écoutait, elle me laissait m’avancer et dire des choses sans jamais agir et quand bien même cela serait le cas, que pouvait-elle y faire ? Rien. Elle n’avait ni la force, ni la puissance nécessaire à une véritable exécution. Elle était sans défense et elle attendrait sagement que le temps passe. Je ne savais toujours pas si elle était des miens et je ne prendrais pas le risque de le découvrir, mais quoi qu’elle soit elle était sujette à des doutes. Un soldat ne pouvait-être létale en l’état. Me levant alors, sourire sur les lèvres je l’observais un long moment sans rien dire, me contentant simplement de voir cette vérité apparaitre lentement sur son visage. Elle se posait des questions et il faudrait-être stupide pour ne pas le comprendre. « Continuez à observer le ciel et vous obtiendrez peut-être vos réponses. », soufflais-je finalement avant de regarder autour de moi. Quel bonheur de voir ce chaos s’étendre lentement dans les rues. Il ne s’agissait que du juste retour des choses, rien de plus, rien de moins.

« Continuez de profiter du spectacle et peut-être que nous nous retrouverons. », ajoutais-je dans un rire alors que je commençais à reculer un peu plus, « Qui que vous soyez vous aurez beaucoup à apprendre… », mon sourire s’agrandit franchement avant que je ne disparaisse dans un battement de cil. Je ne voulais lui laisser aucune chance de doute, simplement une possibilité de comprendre que le monde était sur le point de changer.


Point météo - Orage, foudre, vent violent.

Tour 4 - Fin de l'échange avec Nevada. Tu peux reposter une dernière fois si tu le désire.

PNJ Indisponible


Pour rappel, moins de 450 mots merci

_________________



Je ne suis pas un compte administrateur, ne m'envoyez pas de MP, contactez directement le staff.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 10/10/2018
Messages : 19
Posté le Jeu 8 Nov - 17:35


Regain control of the hands of darkness

Nevada Hawke, Upper East Side



11h05, Upper East Side Bizarre, étrange, surnaturelle, oui, cette rencontre est à peu près tout ça à la fois et honnêtement, je ne sais pas réellement comment gérer. J'ai envie de comprendre pourquoi nous devons nous battre. Pourquoi nous nous opposons les uns aux autres. J'ai envie de savoir ce qu'il pourrait se passer si plus personne ne se battait. Je voudrais savoir pourquoi nous mourrons sans possibilité d'aimer, ou de chérir réellement quelque chose dans notre vie. Pourquoi nous prend-t-on nos enfants ? Pourquoi devons nous, nous marié sans aimé ? Pourquoi ai-je l'impression de n'avoir été qu'une petite chose sans défense que les gens se sont contenté d'utiliser toute sa vie et le feront jusqu'à l'usé ? J'aimerais aussi comprendre pourquoi les occultistes sont aussi stupide et désire autant de pouvoir. Ouais, je veux tout ça. Je veux des réponses, pourtant, je sais parfaitement que je n'en saurais rien. Pourquoi mettre au courant un pauvre traqueur ? Nous sommes élevé dans l'optique de combattre et de tuer nos ennemis les occultistes. Aujourd'hui, je peux comprendre pourquoi on doit les abattre. S'en prendre aux humains alors qu'ils n'ont rien demandé, c'est assez laid dans la démarche, surtout quand on compare nos vies.

« Oui, peut-être. On ne sait jamais après tout. » Mais si elle pense que je vais rester là sans rien faire, elle se fout le doigt dans l'oeil jusqu'au trognon. Je suis une grande curieuse certes, mais pas une idiote. « Peut-être, la journée ne fait que commencer après tout... » Qui sait ce que le reste nous réserve. Parce qu'au vu de son attitude, je sais parfaitement que les choses ne font que commencer et que le reste ne va pas être de la tarte sérieusement. « Je n'en doute pas... » Simple murmure alors que je la vois disparaître... Le doute n'est plus permis, ni pour elle, ni pour moi. Je soupire et reste encore un instant ici, mon regard tourné vers ces éclairs. Qu'allons nous devenir après cette journée ? Je me pose réellement la question. Et c'est avec plus de question que de réponse que je me lève du banc et continue ma route. Le monde change, pourtant ça ne m'apporte aucunement la joie que ça devrait pourtant m'apporter. Parce que le monde cloche et que rien ne va dans le sens qu'il devrait.
Posté le
The other side :: San Francisco :: Upper East SidePage 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Don't loose control [Livre I - Terminé]
» Taking the hobbits to Isengard ! [PV Evan]
» Les logiciels pour BB
» Militaires démobilisés prennent le contrôle de l’ex-QG de l’armée au Cap-Haïtien
» Nouvel organisation du clan
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum