Félicitation à Ada et Nath

Depuis la diffusion d'une vidéo montrant un homme faisant de la lumière avec ses mains se faire tuer par un autre avec un poignard, le monde s'interroge. Existe-t-il autre chose que des hommes sur terre ?
 

 

 Je voudrais rattraper les 14 dernières années de ma vie ft Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 11/07/2018
Messages : 101
Posté le Jeu 20 Sep - 20:23
« Au musée national, il y a une section archives. Je ne sais pas si ce ne sont pas les archives de la ville également » me lance Chris enjoué.

Depuis quelques jours, je me prends la tête pour rattraper les quatorze années que j’ai loupée. Cela passe évidemment par la reprise de mes études mais aussi la mise à jour au niveau historique et politique. J’ai cherché un moyen de réunir le plus d’informations possibles en peu de temps et c’est à cet instant que Chris m’a suggéré le musée. Je le regarde dubitative. L’idée des archives n’est plutôt pas mal, certes, mais au musée national ? Je fronce donc les sourcils réfléchissant un instant tout en me concentrant sur les mouvements que je suis censée faire.

« Ok, on y va après ma douche ! » finis-je par lancer. Au pire des cas, je ferai des recherches pour mes études. J’en profite d’ailleurs pour prendre des cours de langues et de psycho histoire d’être en avance pour la fac. J’ai vraiment du mal à me faire à l’idée qu’il faut tout rattraper, j’ai sans cesse l’impression de courir partout… Au moins, ça me permet d’éviter de penser à Thomas et notre dernière entrevue. Je suis bornée, certes, mais je ne veux pas comprendre pourquoi il agit ainsi tout simplement parce que ce n’est pas logique. Et puis lorsque je lui demande quelle est sa maladie, jamais il ne me répond. Tout cela est louche, leur comportement est louche à lui et également celui de Nolen, et je devrais vivre avec toutes ces interrogations et cette souffrance alors qu’au départ je n’ai rien demandé. Devrais-je être vache et lui rappeler que tout ça c’est à cause de lui ? Mais non, il s’agit de mon petit frère, je ne ferai jamais une telle chose.

Bref, je finis par me casser la figure alors que Chris cherche à me faire marcher en tenant les barres parallèles. Je ne suis pas concentrée et je n’ai pas encore assez musclé mes jambes. En revanche, s’agissant de mes bras, ils sont de nouveau opérationnels. Alors certes je ne serai pas encore capable de porter un meuble mais tous les gestes du quotidien me sont faciles. Et je peux donc désormais prendre une douche toute seule. Vous n’imaginez même pas comme c’est génial ! Parce que c’est tout de même super gênant qu’un membre de la famille ou que Chris doivent me déshabiller et me tenir voire même me laver comme au début.

Du coup, après cet échec, je prends cette fameuse douche et nous partons en direction du musée national. A peine nous entrons et j’intercepte le premier employé que je croise. Un beau brun barbu. Wah super canon même ! Ahem….
« Hey ! Monsieur ? Excusez-moi, est-ce que vous pourriez m’indiquer les archives ? Sont-elles consultables par le public ? »

Je lui offre mon plus grand sourire. Certes une partie de moi à envie de faire bonne impression mais je suis pas sûre que l’on puisse être remarquable lorsque l’on est en fauteuil roulant avec un grand baraqué qui pousse ce dernier. Si ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 11/08/2018
Messages : 108
Posté le Mer 3 Oct - 19:31
Je n'ai pas l'habitude que l'on me parle sur ce ton. Ni que l'on me harangue comme une poissonnière sur son étal. Levant les yeux des documents que je compulsais en marchant je découvris une jeune femme coincée en fauteuil et son factotum planté derrière elle. Durant un instant, j'eus la délicieuse envie de passer mon chemin sans même prêter attention a ce duo improbable, mais cela n'aurait il pas pour seul résultat de la pousser a me héler de façon si cavalière une seconde fois ? Sans doute. Impressionnant comme les humains se pensaient tout puissants parfois. Je fermai sèchement mon dossier, vrillant le silence revenu d'un claquement sonore et m'approchai. « Elles le sont oui, tout dépend de votre demande, certaines ne sont pas consultables par le public cependant. » Je baissai les yeux sur cette jeune femme amoindrie. « Normalement, il vous faudrait aussi décliner votre demande par mail ou remplir un formulaire a l’accueil, cependant, vous avez de la chance, si je puis dire, de tomber sur l'archiviste en chef. » Je parlais d'une voix traînante, presque ennuyée.

A vrai dire, je n'avais sans doute pas besoin de m'occuper de cette femme, la renvoyer a une demande écrite serait sans doute le plus pratique pour moi. Disons qu'elle était apparue a un moment où, par chance, j'avais quelques temps a accorder. Même a une humaine. Diantre, ce que je pouvais m'ennuyer parfois dans cette vie d'homme mais le sourire de Rachel me rappelait constamment pourquoi j'avais pris cette décision. Je plongeai une main dans ma poche et vrilla mes iris sombres sur la jeune femme. « Alors dites moi, mademoiselle, quelle période voulez vous explorer ? » L'histoire dans son ensemble ressemblait a s'y méprendre à la mienne. Après tout, j'avais tout vu, du balbutiement de l'humanité a son arrogance égoïste. Maintes guerres toutes au nom d'un seul mot. Le pouvoir. Plus rarement cependant, au nom de l'amour. Il y avait quelque chose de pathétique dans l'homme, c'était certain, ce qui m'apparaissait comme terriblement injuste alors qu'ils avaient pratiquement réduit ma race et ce que j'étais a l'extinction. Il nous suffirait d'un rien pour recouvrer notre dominance, du moins...Si nous étions capables de nous unir, ce qui n'était pas gagné. Mais qu'importe, il n'est pas temps de me disperser ainsi.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 11/07/2018
Messages : 101
Posté le Sam 6 Oct - 22:08
Autant être tout de suite honnête, je n’aime pas du tout aborder les gens de cette manière mais si quelque chose doit être visible depuis mon réveil c’est bien ma profonde difficulté à aborder le monde que cela soit de pas son étrangeté à mes yeux ou bien par les rencontres humaines.  Il me paraît hostile et j’ai l’impression d’être le vilain petit canard, le fauteuil roulant n’arrangeant rien du tout.  Mais bon, il faut bien se rééduquer physiquement et mentalement et pour cela je dois bien commencer par quelque part et quelque chose. N’est-ce pas ? Non ne répondez pas, je connais la réponse et je sais également que j’ai été un peu trop directe voire sèche avec ce pauvre monsieur qui n’a rien demandé et qui me montre d’ailleurs rapidement, à la manière dont il referme son dossier que je l’emmerde allègrement. Visiblement, mon fauteuil roulant me sauve à nouveau la vie. Heureusement parce que je sens Chris, derrière moi, qui s’est un instant tendu.

Je dégluti lorsque l’homme me parle de formalités écrites notamment et de délai d’obtention d’autorisation parce que franchement de une je n’ai pas envie d’attendre et de deux aux chiottes les formalités ! Mais ce n’est bien évidemment qu’une réflexion mentale et heureusement ! visiblement je suis chanceuse aujourd’hui et je vais peut être demandé à Chris de jouer à la loterie pour moi histoire de tenter le coup !

« Eh bien je voudrais voir les événements de ces quatorze dernières années. » Cela peut sembler ridicule pour le commun des mortels, surtout qu’il s’est peut-être rien passé de grandiose. Mais pour expliquer ce choix je me sens obligée de préciser «  J’aimerais rattraper l’histoire des années  que j’ai passé dans le coma. » et le tout avec le sourire, histoire de dédramatiser la situation. Les gens ont l’habitude de s’apitoyer sur mon sort. Personnellement je préfèrerai que l’on voit ma force d’esprit à vouloir me battre pour rattraper le temps perdu et récupérer une vie qui m’a été accidentellement arrachée des années plus tôt. J’ai l’impression, d’ailleurs, qu’une fois que je me serai reconstruite, il me sera plus facile de faire face à ma famille et surtout de récupérer Thomas, ce frère qui m’échappe chaque jour un peu plus et qui sait parfaitement briser mon cœur encore meurtri de mon réveil, à chacune de nos rencontres. Je dois d’ailleurs bien avouer que notre dernier échange chez Nolen, m’a presqu’envoyée au suicide.  Le poids de tout ça est trop compliqué à porter par moment, mais la vie m’a offert une seconde chance, je ne dois pas la gaspiller pas ainsi. Au contraire, j’ai compris, alors que j’étais sur le bord de cette falaise, que je devais me battre pour la chance qui m’a été offerte.

« Je vous remercie pour votre gentillesse et le temps que vous m’accordez. Je suis consciente que les procédures sont normalement très importantes aussi n’hésitez pas à m’indiquer comment je pourrai vous remercier à la juste valeur du service que vous me rendez. » Finalement, c’est peut-être un peu trop pompeux lorsque je réfléchie à mon comportement, non ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 11/08/2018
Messages : 108
Posté le Mer 17 Oct - 16:58
Je haussai un sourcil. Ces dernières quatorze année....Pourquoi venir au musée pour cela ? Une bibliothèque remplirait parfaitement cet office.  Cela dit, nous gérions une petite partie d'histoire contemporaine ce serait peut être suffisant. « La bibliothèque aurait sans doute été plus facile d'accès, mais soit, son histoire se concentre sur la ville en elle même, les miennes touchent au monde dans son entier. » Autant lui donner de quoi moudre son grain. J'eus un coup d'oeil dubitatif devant son fauteuil roulant, une invention pratique je dirais, mais totalement inutile dans un endroit qui n'est pas prévu pour, mais je suppose que son laquais, au vu de la taille des biceps, serait parfaitement capable de la porter. Elle et son fauteuil. Sinon...Je me demandais a quoi il servirait mais passons, l'occupation des humains était parfois totalement idiote. Quant a son coma, ma foi, c'était quelque chose qui touchait souvent les humains...Il me semble en avoir mit moi même dans cet état, parfois pratique je dois dire, mais très affaiblissant, le corps humain était d'une fragilité crasse.

Je jetai un rapide coup d'oeil a ma montre, avant de lever des yeux surpris sur la jeune handicapée. « Inutile de me remercier, j'ai cinq minutes a tuer voilà tout. » Ce qui était la stricte vérité. Parfois, je regrettais le temps où j'étais de toute les guerres, de tous les combats, œuvrant dans l'ombre, murmurant mes propres malédictions. Mais ces regrets ne restaient jamais vraiment, après tout, c'était un choix que j'avais fait à la naissance de ma fille et tant qu'elle aurait besoin de moi, je errerais dans cette vie de mortel aussi ennuyante qu'un lac bien trop calme. Lorsqu'elle sera plus aguerrie, peut être pourrais je retomber dans mes travers allez savoir. « Suivez moi je vous prie. » Puis je tournai les talons sans même m'assurer qu'ils m’obéissaient. « Oh et veuillez la porter monsieur, nous ne sommes pas équipé d'accès handicapé. » précisais je en jetant un coup d’œil derrière mon épaule, nullement contrit, mon attention portée sur l'homme. Après tout, ce n'était guère mon problème si les dirigeants de l'endroit n'arrivaient pas a faire semblant de s’intéresser au handicap dans son sens général. Il ne fallait pas se leurrer, la faiblesse humaine était souvent prétexte a paraître. Paraître généreux, paraître altruiste, paraître bon mais combien l'était réellement ? Personnellement, je ne me donnais pas cette peine. Bref passons.

Nous traversâmes quelques couloirs désert a cette heure ci et je fini par bifurquer vers un escalier menant un étage plus bas. « Ici se trouve coupure de journaux, extraits vidéos, liens internet. Je vous conseille l'internet d'ailleurs, plus rapide mais peut être moins précis. Evitez de vous perdre dans les salles adjacentes, elles sont dédiés a différentes époques de l'histoire. »  Je posai la main sur un bureau équipé d'un ordinateur. « Prenez celui là, le mot de passe est Chicago, plutôt facile a reconnaître, si vous avez besoin de plus de détails, je ne serais pas loin. » Puis je rejoignis la section préhistorique.
Posté le
The other side :: San Francisco :: Upper East SidePage 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le site web le plus moche de ces 10 dernières années
» Martelly le plus grand président haitien des 30 dernières années
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum