Félicitation à Ada et Morgan

Depuis la diffusion d'une vidéo montrant un homme faisant de la lumière avec ses mains se faire tuer par un autre avec un poignard, le monde s'interroge. Existe-t-il autre chose que des hommes sur terre ?
 

 

 [INT 1] What about the place that we call home?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le profil de l'utilisateur
Adaline M. Coleman
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 252
Posté le Jeu 13 Déc - 9:51
J'ai un peu peur qu'il me dise non. Pourquoi j'ai peur ? Parce que voir souffrir quelqu'un m'est toujours tellement désagréable. J'ai l'impression que c'est de ma faute et ne rien faire est pire que tout. C'est frustrant au fond d'être comme moi. On voudrait pouvoir soigner le monde, celui que nos propres congénères détruise. On aimerait pouvoir venir en aide à chaque personne, mais on sait parfaitement qu'on ne sera pas accepter. Je le vois dans son regard, la peur se dispute avec la raison. Il ne veut pas que je m'approche, je le sens et ce n'est que parce qu'il sait qu'il ne pourra pas fuir qu'il accepte. Mon cœur se serre en me disant que c'est l'un des miens qui a causé ces dégâts. Que c'est l'un des miens qui l'a fait souffrir ainsi. Pourquoi ? Pourquoi faut-il toujours qu'il y en ai pour faire souffrir ? Pourquoi ne peut-on pas arrêter de se faire mal les uns les autres ? Voilà bien une question qui me hante depuis quelques millénaires maintenant et qui n'a toujours pas de réponse. Je m'approche du jeune homme, lentement. « Je vais poser mes mains au dessus de vous et je vais déjà diagnostiqué tout ce qui ne va pas. » Je souris, tentant d'être la plus rassurante possible. « J'imagine que vous êtes un peu comme nous, sans être nous. J'imagine que vous avez la possibilité de vous régénérer hein ? » Une question dit d'une voix basse et douce. Rien dans mes gestes ne montre aucune brutalité. J'attends sa réponse et lorsque j'ai celle-ci, je lui explique ce que je vais faire.

« Je ne vais pas pouvoir réparer directement tout ce qu'il a fait. Mais votre régénération oui. Alors le temps qu'elle arrive à réparer vos cellules, je vais faire le pont. Tout ce qui se brisera, je le réparerais, jusqu'à ce que vous n'ayez plus besoin de moi d'accord ? » Je repose mes mains au dessus de son corps et une douce lumière doré les illumine. C'est aussi pour ça que j'ai préféré faire éloigné tout le monde et que je n'utilise pas beaucoup ce don. La lumière n'est pas forte, mais tout de même. Ce serait louche si quelqu'un d'extérieur regardait. Je laisse mon énergie curatrice s'infiltrer doucement dans son corps, sans heurt, sans violence et je commence à réparer tout ce qui doit l'être. Des vaisseaux principalement. Des petits trucs que personne n'aurait pu lui réparer. Ce que la magie à fait, la magie le défait. C'est ce que me disait l'un de mes mentors et je comprends aujourd'hui. « Tout va bien se passer d'accord. Restez calme. Parlez-moi si vous voulez. Vous pouvez vous décharger de vos peurs, de vos incertitudes, de tout ce qui vous fait envie, j'écouterais sans jugement. » Parce que c'est ainsi que je suis. Et même si je doute qu'il me parle, je sais que j'ai une oreille assez ouverte pour comprendre. Mais ce que j'aimerais réellement savoir c'est pourquoi il a si peur. Des miens, je peux comprendre, mais j'ai l'impression qu'il y a autre chose que la peur des occultistes derrière ses yeux et ma curiosité ne peut s'empêcher de se manifester dans ces moments-là.
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Evans
Date d'inscription : 11/08/2018
Messages : 140
Posté le Jeu 13 Déc - 16:22
« Crétine. » susurrai je entre mes dents. Elle n'avait pas l'impression que l'on était entouré de chasseurs par hasard ? « Il y a des chasseurs partout, plantez vous une cible dans le dos pendant que vous y êtes et dans le sien aussi au passage. » Tsss...Elle pourrait s'escrimer, rien ne serait aussi rapide que moi même réparant mes propres dégâts, mais ma foi, si elle voulait s'épuiser, qu'elle le fasse. En attendant, ce serait parfait si nous pouvions nous éloigner...De toute façon, au besoin, je pouvais très bien partir tout seul après tout, rien ne me retenait a ces gens là. La lumière qu'elle dégageait même faible, pouvait parfaitement crever la poussière et la pénombre, c'était d'une débilité crasse de jouer les infirmières au grand cœur a l'heure actuelle.

Ah...Quelle bande de crétins....une pauvre petite catastrophe et hop, ça partait en vrille...Remarquez c'était le but évidemment mais j'aurais songé que ma propre race était capable de faire preuve d'intelligence. Apparemment pas. Je soupirai lourdement. « Poussez vous. » fis je quitte a la pousser avec ma télékinésie si elle ne s'exécutait pas et je m'accroupis devant ma pauvre victime. Un demi sourire au lèvre, je le contemplais un instant. « J'aurais adoré totalement détruire votre don mais quelque chose me dit que le futur risque d'être particulièrement intéressant... » Je lui tapotai gentiment la joue, insufflant juste assez de mon pouvoir pour rétablir l'équilibre de ses cellules, bien plus rapidement que sa régénération. Puis je tournai la tête vers la femme. «  Si vous avez fini de faire la luciole, il serait judicieux de quitter les lieux rapidement... » Avant qu'un chasseur un peu trop impétueux ne se décide a affronter ce pour quoi il avait été créé.

Ah je serais bien resté un peu plus longtemps pour admirer cette œuvre dont j'étais en partie responsable mais la prudence me commandait d'éviter de tenter ma chance. Et puis, ma chère enfant m'attendait à la maison, a moins qu'elle ne soit devant la télé et ne devine ce qu'avait fait son père pour passer le temps. Ma fille n'était pas idiote loin de là et sa nature douce risquait de fortement m'en vouloir. Enfin quelque temps du moins.
Voir le profil de l'utilisateur
Adaline M. Coleman
Date d'inscription : 13/09/2018
Messages : 252
Posté le Dim 23 Déc - 21:04
Il est sérieux ce blaireau là ? « Crétine ! Vraiment ? » Je le regarde avec l'air d'avoir envie de le dépecer. « Dite-moi, qui de moi ou vous est le plus crétin. Celui qui se prend pour dieu et est condescendant avec les petites gens, ou celle qui espère aider quelqu'un dans le besoin ? » J'en ai plus qu'assez de tous ces crétins qui sont toujours entrain de décider pour moi ce qui est mieux. Ou alors qui décide pour l'humanité elle-même. « Vous pensez qu'être occultiste vous donne le droit de juger les autres alors que vous-même vous user de votre don pour détériorer la vie de quelqu'un ? Mais qui êtes-vous et qu'avez vous donc fait du minimum d'empathie qu'on reçoit à la naissance ? » Je secoue la tête. Je serre les dents, j'ai tellement envie de lui en coller une que ma main me démanger furieusement. Bordel, il a de la chance que je sois pacifiste, il se serait pris une tatane ça lui aurait fait le plus grand bien ! Je me pousse quand il me le demande, rechignant au départ, le surveillant du coin de l'oeil. Connard ! C'est le seul mot qui passe dans mon esprit quand j'entends sa phrase. Mais c'est qui ce con sérieux ? « La luciole vous emmerde bien cordialement et vous laisser vider les lieux comme un petit pleutre que vous êtes. J'ai d'autres personnes à aider vu que vous n'êtes capable que de destruction visiblement. » Je m'approche du jeune homme et me sens soulagé de me rendre compte que tout est redevenu normal. « Tout ira bien maintenant. Vous devriez sortir rapidement. » Toujours en rogne contre l'autre crétin, je m'approche tranquillement des blessés et propose mon aide pour les sortir de là avant que tout ne s'écroule sur notre tête.


Dernière édition par Adaline M. Coleman le Lun 14 Jan - 8:44, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Q. Hewitt
Date d'inscription : 13/07/2018
Messages : 61
Posté le Lun 14 Jan - 0:05


Alors que je tente d’extraire Thomas, voici qu’il se met à faire sa forte tête, s’éloignant de moi en prenant appuie contre le mur et me sommant de le laisser tranquille. Je vais devoir lui foutre une baigne pour qu’il me suive ou pas ?! Parce qu’en face du mot patient, dans le dico, on s’attend à tout sauf à voir mon nom ! Mais il se met à vomir ce qui me vaut une grimace. En d’autres circonstances, ç’aurait fait une excellente propagande pour les dégâts de l’alcool chez les jeunes, mais là, je doute que ce soit dû à ça. Et voici qu’Adaline nous rejoint pour tenter de le raisonner.

Oh Adaline, douce Adaline… Y’a d’autres endroits pour rêver d’elle. Et cette situation ressemble à une teuf qui tourne mal. Bordel mais ils attendent quoi pour tous sortir ? Je fronce les yeux quant aux méthodes de diagnostic d’Adaline, ne carrant plus si elle est traductrice ou marabout. Je me tourne vers le brun lorsqu’il se met à parler de chasseur et fronce les sourcils. “ Mon p’tit gars, la période de chasse est finie. Donc on ne dit pas chasseur mais braconnier ! ” Débile !... Bon, Balhian a l’air de recevoir toute l’aide du monde, aussi bien d’Adaline que du débile qui n’y connait rien à la chasse. D’un coup d’œil circulaire, j’essaies de voir si d’autres ont besoins de moi.

Je tape sur l’épaule du brun inconnu qui manque clairement de respect à mon Adaline et lui lâche un “ Soit mignon, manque pas de respect à cette femme, sinon je m’occupe de ton cas, mon gars. Et pas sûr que ça te plaise. ” Je me rapproche de Thomas et d’Adaline et tapote le visage de Thomas. Je crois que c’est le truc à faire pour tenir quelqu’un éveillé. “ T’en fais pas mon gars, j’vais te tirer de là, d’accord ? Je vais t’amener dehors où des secouristes vont t’aider. ”

Je me tourne vers Adaline et souffle “ Je te remercies de vouloir aider, mais tu ferais bien de sortir toi aussi. L’endroit va s’écrouler d’une minute à l’autre. ” Je jette un regard noir au brun inconnu pas foutu de faire la différence entre un bon et un mauvais chasseur, lui lâchant à son tour “ Et ça vaut pour toi aussi ! ” avant de finir par souffler entre mes dents un “ Sale con… ” à peine audible et plus pour moi-même. J’attrape le bras de Thomas que je hisse de nouveau sur mes épaules pour le redresser et lui dire “ Tu vois cette lumière au bout du tunnel ? Bah pour le coup, faut y aller parce que c’est notre foutue sortie. On va s’y rendre mon grand, accroche toi. ”


Posté le
The other side :: San Francisco :: Upper East SidePage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» A place to call home ☾ Ana
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» Place de clichy, bordure de territoire camariste
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum