Félicitation à Ada et Nath

Depuis la diffusion d'une vidéo montrant un homme faisant de la lumière avec ses mains se faire tuer par un autre avec un poignard, le monde s'interroge. Existe-t-il autre chose que des hommes sur terre ?
 

 

 Dawson Vargas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/08/2018
Messages : 25
Posté le Mer 22 Aoû - 11:15


Dawson Vargas
feat Jason Momoa
0XX. 1. N’a jamais su qui était son père. 2. Sa mère a été tué par un occultiste très recherché. 3. Ce dernier est toujours sa cible – rancune personnelle qu’il tient à assouvir. 4. Doué pour apprendre, mais un peu trop impulsif pour son propre bien. 5. Ne l’a jamais avoué, mais adore la compagnie de Felicity. 6. Ils se sont rencontrés pour la première fois à San Francisco. 7. Son animal préféré est le tigre blanc. 8. S’il doit utiliser son don de la communication auprès d’animaux, il se tourne aisément vers les félins – les plus observateurs et discrets selon lui. 9. Il déteste quand ses dons lui jouent des mauvais tours, même s’il n’en laisse rien paraitre. 10. Adore se détendre dans un bar –  un verre de Whisky pour le réconfort. 11. Parle de nombreux dialectes. 12. Fume par épisode. 13. Est particulièrement doué pour les combats au corps-à-corps et dans le maniement des armes blanches.  
▲ points clés ▲
Niveau 41
Institut de Pittsburg
À COMPLÉTER PAR LE STAFF
nom Vargas prénom(s) Dawson Karel âge 83 ans (en parait 37) date & lieu de naissance Né le 13 février 1935 à Pittsburg, en Pennsylvanie origines Américain (il a également des gênes cubain - du côté de sa mère) race Traqueur activité diurne Médecin légiste activité nocturne Traqueur orientation Hétérosexuel statut civil En couple

personnalité
- Compétiteur
- Conformiste
- Loyal
- Confiant
- Taquin

- Arrogant
- Rancunier
- Impulsif
- Manipulateur
- Orgueilleux
Être un soldat n’est pas sans conséquence. J’ai quelques cicatrices, anodines et à peine visibles. Seule la longue ligne transversale sur mon flanc sort du lot – stigmate d’une guérison incertaine ; d’un don capricieux.

Il parait que j’ai une carrure plutôt intimidante. Du haut de mes 1m93 et de ma musculation entretenue, je dois avouer qu’il m’est assez facile d’intimider les plus téméraires. La parole semble dérisoire lorsque la menace peut être accentuée d’un simple mouvement audacieux, d’un regard calculé ou même d’une esquisse révélatrice.

Ma démarche se veut assurer ; reflet d’une confiance maitriser. Il est difficile de m’impressionner.
▲ Particularités ▲
Comme tout bon traqueur, je maitrise à la perfection mes pouvoirs basiques : vitesse, force, vision, souplesse et résistance. J’ai été entrainé dans ce but et bien plus encore.

J’ai rapidement fait preuve d’une grande habilité pour la manipulation mentale. Je l’ai souvent exercé – son utilité devenant presque primordial pour certaines situations. Entrer dans l’esprit d’un individu est tout un art dont j’éprouve une pure satisfaction à chaque usage. Toutefois, je ne peux pas en dire autant de mes deux autres dons.

Le premier est la guérison. Je dois pouvoir guérir de mes blessures, sauf que cette capacité se révèle assez capricieuse. Sa réussite se veut aléatoire. Tantôt complète, tantôt partielle. J’évite de compter trop dessus pour éviter les mauvaises surprises. Après tout, je suis loin d’être immortel.

Le second est la communication. Aptitude qui me permet de parler n’importe quelle langue. Incroyable et très utile. Il m’arrive de pouvoir interagir avec les animaux, mais là encore, ce n’est pas toujours évident. Les rapports à sens unique sont voués à l’échec. Le pire est la solitude ressentie lorsqu’on s’en rend compte. Se parler tout seul, c’est… un peu inutile, n’est-ce pas ?  
▲ Pouvoirs ▲
Je n’ai pas vu la vidéo, seulement ses commentaires. J’en ai bien ri – un peu trop même. Des mutants ? Ou pour les plus dingues : des extraterrestres ? Aucun doute, le monde commence à dériver. Des théories absurdes aux fantasmes inavoués, les divagations sont sans limite. Sérieusement… Si les humains commencent à s’y mettre, le pire reste à venir.
Avec le temps, cette scène ne sera plus qu’un souvenir pour certain – une illusion, un mirage. Ce qui m’inquiète surtout c’est cette minorité d’individus qui vont en faire une obsession. Les détraqués. Ceux-là sont les plus dangereux, ceux-là risquent de mettre à perte notre monde et ceux-là sont amènes de déclencher un conflit supplémentaire. Nous n’avons d’autres choix que de rester sur nos gardes, de doubler de vigilances tout en menant nos objectifs avec soins, mais surtout, de maintenir les confidences sous silence.
▲ Avis sur la vidéo ▲


Dernière édition par Dawson Vargas le Ven 31 Aoû - 16:17, édité 4 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/08/2018
Messages : 25
Posté le Mer 22 Aoû - 11:16


Histoire

Que la force soit avec toi ~



Aussi loin que remonte mes souvenirs, j’ai toujours vécu en institut. Un enfant parmi tant d’autres, une arme parmi tant d’autres, un objet… parmi tant d’autres. Je n’ai jamais connu mon père. Sa présence ne m’est pas indispensable, son existence elle-même ne l’est pas – seul le Grand Homme a droit à ce privilège. Ma mère ? Je l’ai croisé à quelques reprises. Une femme forte si j’en crois les quelques racontars de couloir. Nos regards se croisent – un hochement de tête, bref, mais compréhensif, de simples gestes que nous continuons de préserver au fil des années. Notre relation est tout à fait banale. Les traqueurs ne s’embêtent pas à élever leurs propres enfants. L’institut s’en charge à leur place. Je ne suis même pas certain qu’ils aient le droit d’entretenir une quelconque relation avec leur progéniture. La perpétuité de la race… ou quelque chose dans ce goût-là. Pourquoi s’embêter avec des sentiments qui un jour finiraient par devenir une faiblesse ? Inutile.

Ils m’inculpèrent leur moral, une éducation basique et en parallèle, un entrainement intensif. Peu importe l’âge, nous devions être préparés pour la traque. Nous devions devenir des soldats ; maîtriser nos pouvoirs grandissants. Les années passèrent, puis ce fut le GRAND jour : le solstice d’hiver. Tous les traqueurs sont réunis pour l’événement. C’est un jour important – même le Grand Homme est présent. Nous sommes peu de jeunes ; une histoire de déclin si j’ai bien compris. Nous écoutons avec attention son discours que nous célébrons à la fin d’un breuvage pourpre. Nous, les initiés, finissons par monter dans les rangs – nous devenons officiellement des traqueurs et ce, malgré notre âge printanier. Il s’agit d’une étape obligatoire dont nous sommes tous fiers de passer. Je ne peux m’empêcher de sourire béatement, ce n’est pas dans mes habitudes, mais je suis heureux – dans une certaine mesure. Ce beau tableau ne fut que de courte durée ; un voile sombre commençant par s’y former. Plusieurs noms défilèrent. Ceux qui n’ont pas survécu. Mon cœur se serre à l’évocation de certains. Ils sont nombreux. Trop à mon goût. Puis, ce fut la douche froide. Son nom résonne en écho dans les abîmes de mon âme. Je ne la connaissais pas très bien, mais je ne pouvais m’empêcher de ressentir une touche de tristesse en l’entendant. Dans la bouche du Grand Homme vibra le nom de ma défunte mère. Elle avait succombé le jour d’avant.

Plusieurs années se sont écoulées. Fasciné par les sciences humaines et la médecine, je me suis lancée dans des études supérieures. Il s’avère que je suis plutôt doué, même très doué. Je réussis avec brio l’examen final du DESC me permettant ainsi de devenir médecin légiste. Une couverture parfaite et qui jouit de nombreux avantages. Mes connaissances du corps humain me permettent d’être redoutable pour les combats de proximité ainsi que pour toute arme de précision. Je sais exactement où frapper pour faire le plus de dégâts. En parallèle, je continue mon entrainement au sein de l’institut. Toujours plus loin. Toujours plus difficile. On recherche la perfection. La moindre erreur peut nous être fatale. Nous le savons. Nous y travaillons. Je participe à plusieurs traques, seul ou groupés, qui parfois finissent avec succès et d’autres sur un échec. Les occultistes sont redoutables. Plus les années passent et plus ils développent l’art du camouflage. Les débusquer relèvent un véritable défi et lorsque nous arrivons à en repérer, la course-poursuite débute. Elle est intense pour chaque partie.  

Un jour, on me confie une mission très particulière : le pistage d’un occultiste que nous avons sur nos radars depuis longtemps. J’apprends qu’il est celui qui a causé la perte de plusieurs traqueurs dont ma mère. Depuis cet événement, il s’est retrouvé en tête de liste. Je me suis toujours fait la promesse de lui régler son compte s’il se trouvait sur mon chemin. Même si ma relation avec ma mère n’était pas au rendez-vous, elle restait ma génitrice. Elle mérite qu’on lui rende justice. Je fus donc plus que ravi de remplir mes devoirs – épaulés par quelques compères. Nous nous sommes acharnés sans relâche. Nous savions qu’il était proche, mais encore une fois, il réussit à nous filer entre les doigts même si je gardais une satisfaction personnelle d’avoir réussi à le blesser. Je suis certain que nos chemins se recroiseront. Pour le meilleur, comme pour le pire…

A partir des années 1980, les traqueurs de l’institut commencèrent à être mutés. L’institut fermera définitivement ses portes au bout d’un an. Je me retrouve à San Francisco – rien d’étonnant s’agissant du dernier établissement existant aux Etats-Unis. Ce brusque changement ne me touche pas particulièrement. Je continue mes occupations, mon métier et collabore à plusieurs reprises pour certaines affaires criminelles. Felicity, une impétueuse traqueuse ne cesse de me coller aux basques, je fais de mon mieux pour l’éviter. Le 1er juin 2018 est le jour de l’apparition de la fameuse vidéo. Les rumeurs s’ébruitent et nous devons faire preuve d’une vigilance accrue. Felicity me fait toujours grâce de sa présence. Je crois que je me suis habitué. Nous avons fini par nous fréquenter sans vraiment l’officialiser. En attendant, je garde l’œil ouvert – qui sait ce que nous trouverons dans les bas-fonds de San Francisco.


▼ El.Fox ▼
ᚖ Prénom : Elodie
ᚖ Âge : 25 bougies
ᚖ Comment as-tu connu le forum ? Je suis tombée quelque part par-là
ᚖ Un petit mot ? Qui du lion ou du tigre sera le grand gagnant ?  8)


Dernière édition par Dawson Vargas le Ven 31 Aoû - 16:10, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 17/07/2018
Messages : 115
Posté le Mer 22 Aoû - 15:49
Bienvenue a toi la velue (là j'ai le droit de le dire hein? :p)
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 03/07/2018
Messages : 790
Posté le Mer 22 Aoû - 19:55
Re-bienvenuuuuuuuue

_________________
Your heart to me
How can I love when I'm afraid to fall? But watching you stand alone, all of my doubt suddenly goes away somehow.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/08/2018
Messages : 25
Posté le Ven 31 Aoû - 14:27
Merci à vous ! Je termine ma fiche courant de cet après-midi
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 03/07/2018
Messages : 790
Posté le Ven 31 Aoû - 21:14


Félicitations, tu es validé(e) !

Il est temps de passer à la suite !



Tu as parfaitement saisit la psychologie d'un Traqueur ** J'ai hâte de voir ce que ça va donner en jeu ! Un petit point tout de même, la manipulation mentale est bien une manipulation, tu ne peux pas lire ce que pense les gens etc... C'est peut-être en effet comme ça que tu l'as comprit et dans ce cas c'est moi la personne âgée épuisée qui devient dingue xD ;


Encore félicitations pour ta fiche ! Nous te laissons donc faire un tour sur les bottins pour y recenser avatar et prénom, mais aussi ton logement et ton métier. Une fois que tout cela sera fait, il te sera possible d’aller créer ta fiche de liens, de chercher des rps, de créer ton téléphone et aller jeter un coup d’œil aux billets de notre tumblr.




_________________
Your heart to me
How can I love when I'm afraid to fall? But watching you stand alone, all of my doubt suddenly goes away somehow.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/08/2018
Messages : 25
Posté le Ven 31 Aoû - 21:23
La vieillesse fait des ravages, que veux-tu ! *toussote*
Et Merci !
Posté le
The other side :: Behind the mask :: Registers :: ValidéesPage 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sierra A. Morisson | Rosario Dawson
» « Croire en soi, c'est déjà presque réussir. » Michael Ray Dawson.
» Clive I. Dawson - Alone in life, alone in bed... For the moment ;)
» Diana Dawson, l'ange de l'enfer [Validée]
» Burn Baby Burn! | Cheyenne T. Dawson [Terminé]
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum